Cyrille FrankData RoomDistributionLes Experts

Shopping social, petits achats entre amis: les nouveaux modèles

Lorsque l’on combine réseaux sociaux et e-commerce, cela donne une nouvelle tendance le “Shopping social” ou comment faire ses courses avec sa communauté. Les déclinaisons de ce principe se multiplient…

1- La recommandation automatique

Amazon et Facebook se sont interconnectées en juillet 2010 pour proposer un outil de recommandations sur les sites US et Canada. L’idée est de fournir aux utilisateurs des idées cadeaux pour leurs amis Facebook depuis la page de recommandations d’Amazon. Les suggestions sont tirées des infos du profil Facebook de leurs amis – telles que les préférences musique ou de film…

Pour Amazon, c’est naturellement un outil marketing très puissant à l’échelle de la base prodigieuse de Facebook pour exploiter par la suite les goûts des consommateurs et faire du ciblage précis.

swipely
swipely

Certains sites de e-commerce comme Swipely offrent à leurs visiteurs la possibilité d’indiquer leur numéro de carte bancaire, pour que leurs achats soient publiées automatiquement sur le fil d’actualité du site. Une “moulinette” récupère photo et description du produit acheté et les publie après autorisation de l’acheteur. Le montant des transaction reste secret toutefois (ce qui n’est pas le cas de Blippy, voir plus bas).

La tribu peut donc prendre connaissance des achats et et du retour utilisateur de chacun de ses membres.
Et commenter à son tour l’achat…

2- La discussion en temps réel

shoppingwithyourfriends
shoppingwithyourfriends

ShopWithYourFriends, application lauréate des e-commerce Award 2010, offre une fonction de chat avec ses amis Facebook ou Twitter, pour prendre l’avis de sa tribu au moment d’acheter. “Et ce tailleur là, qu’en penses-tu ?”

Les utilisateurs parcourent les produits,les font glisser vers un écran de partage en temps réel et les amis peuvent donc discuter en même temps de qui s’y trouve. Une fonction de chat vocal permet de simplifier la discussion.

3- Le crowdsourcing d’avis et ratings

Le social Shopping cela n’est pas vraiment nouveau, cela a commencé début des années 2000 avec les forums d’avis de consommateurs comme Ciao, Looneo ou Toluna…

C’est la forme et surtout la connexion aux réseaux sociaux, facebook et Twitter majoritairement qui change un peu la donne en augmentant la portée de ces usages.

Iliketotallyloveit.com est une sorte de Digg pour cyberacheteurs, plutôt féminines et jeunes comme l’indique le nom du site – expression d’ado américaine “j’aime, j’adore totalement”. Les utilisateurs partagent auprès de la communauté les liens des produits qu’ils ont ont trouvé en ligne. Ils ajoutent eux-mêmes une description du produit et une photo. La communauté peut ensuite voter, commenter et partager les liens sur Facebook. Un classement des produits les plus populaires permet d’animer la page d’accueil.

zlio
zlio

Zlio, est un système de création de boutiques privées par des individus lambda. Le commerçant-prescripteurs virtuel auprès de sa communauté est commissionné pour chaque vente issue de sa boutique.

Le concept repose sur la supériorité des liens interpersonnels dans l’acte d’achat. La motivation des prescripteurs, elle, est financière, ce qui la distingue des autres sites où le moteur est plutôt la valorisation sociale.

4- Les questions-réponses

Shopsocial.ly permet à la fois de partager ses achats ou bons plans en ligne et de poser une question relative à un futur achat : “quel est le meilleur appareil photo bridge pour capter de la vidéo ?”. La page d’accueil comme sur Twitter affiche les dernier messages postés et se rafraîchit régulièrement. En se connectant à Facebook ou Twitter, l’utilisateur invite sa tribu à le rejoindre ou peut simplement regarder les avis publiés par la communauté (américaine ou anglo-saxone).

Crowdstorm.co.uk combine plusieurs types de recommandations : celui des experts ou celui de la foule (crowd). Cela rappelle le modèle allocine qui propose sur les fiches de films à la fois l’avis du public et celui de la presse. Les visiteurs peuvent donc poser leurs questions à la fois à leurs amis, à l’ensemble de la communauté ou à des experts reconnus du site.

5- Des fonctions de partage évoluées

ShopStyle va bien au delà du simple partage de liens. Le site permet de créer ses propres “stylebook”, agrégation de vêtements et accessoires définissant un “look”, que l’on peut ensuite communiquer à sa communauté. Une expérience très valorisante pour l’utilisateur (trice) qui fait valoir sa créativité, son bon goût auprès de ses amis, tout en leur rendant service en leur donnant l’adresse où se procurer les produits.

kaboodle
kaboodle

Kaboodle.com, qui signifie « tout le bataclan » constitue une véritable communauté qui découvre, recommande et échange des infos sur des produits mode et beauté. Le site permet aussi d’organiser sa liste de shopping, comme les “styleboards”, autre déclinaison des stylebook décrits plus haut. Mais c’est dans la gestion de la communauté que le site excelle.

Kaboodle abrite des blogs mode, met en place un système de rétribution par badges, comme Foursquare, établit un top des meilleurs contributeurs… C’est la force de Kaboodle, d’avoir compris que les liens tissés entre les membres, au delà du noyau d’amis proches, sont les meilleurs vecteurs de la diffusion.

6-Le shopping social mobile

MyShopanion est un logiciel qui permet de scanner les codes à barres de produits. Ceci afin de lire les commentaires et évaluations des consommateurs avant d’acheter. L’outil permet aussi de communiquer avec ses amis avant, pendant ou après l’achat.

myshopanion
myshopanion

Apple pour sa part a déposé un brevet qui permettrait aux utilisateurs de solliciter l’avis de leurs amis lorsqu’ils font les magasins. Les propriétaires d’iPhone envoient les photos d’un achat éventuel à leurs amis et reçoivent en direct les commentaires, les votes…

Par ailleurs, la marque à la pomme envisagerait de créer des kiosques virtuels qui permettraient aux consommateurs de laisser des messages, photos et autres avis à leurs amis. Parfait pour un groupe de teenagers dispersés dans un centre commercial : “les filles, chez Zara, il y a -30% sur les bottines, trop belles !”

Première publication: janvier 2011

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

8 thoughts on “Shopping social, petits achats entre amis: les nouveaux modèles”

  1. «  » »Le social Shopping cela n’est pas vraiment nouveau, cela a commencé début des années 2000 avec les forums d’avis de consommateurs comme Ciao, Looneo ou Toluna… » » »

    Ciao a été créé en 1999
    Toluna en 1998
    Looneo a été créé en 2006

    Social Shopping oui, experiences et stratégies completement différentes…

  2. Le Social Shopping n’est en effet pas nouveau comme l’indique Thomas, mais la façon de partager les avis est quand même très différente des forums d’avis précités.

    #TEASING –> Sortie au mois d’Août 2011 (sur invitation, indiquez votre e-mail sur la page d’accueil) le nouveau site de Shopping Social développé par Miwim (1 an et demi de développement), soutenu par Oséo et bcp d’autres : OLIMEO.com :)

  3. N’oublions pas les start-ups française comme http://www.prodca.st (Prodcast) qui propose de commenter les produits que vous avez ou voulez acheter.
    Il y a aussi Yakatag pour la partie mobile qui a fait son entrée tout récemment sur ce marché. J’en oublie certainement plein d’autres que je serai ravie de découvrir à l’occasion. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This