A la uneBusinessFrenchWeb BusinessInvestissementsLearnLes émissionsLes levées de fonds

Skillup ambitionne de digitaliser la formation professionnelle

Souvent surnommée le «TripAdvisor de la formation professionnelle», Skillup est un outil qui permet la recherche et la comparaison de formations professionnelles en ligne. La start-up répond a deux enjeux, «l’accès à l’offre de formation qualitative et […] la simplification des processus de réservation de formations», détaille Nicolas Mutschler, cofondateur de Skillup.

Fondée début 2016 par Hugues Peuchot, Nicolas Mutschler et Jérémie Di Prizio, la plateforme revendique 20 000 formations disponibles proposées par 150 partenaires. Ces dernières sont notées par ceux ayant déjà suivi un de ces cours. 50 000 avis sont présents sur le site pour aiguiller les intéressés.

Après avoir levé 500 000 euros en janvier dernier, Skillup a réalisé un nouveau tour de table cet été d’un montant de 2 millions d’euros. L’objectif est, dans un premier temps, «d’accompagner la croissance que l’on a eu depuis la mise en ligne il y a 6 mois […] puis de recruter une équipe», explique Nicolas Mutschler, cofondateur de Skillup.

Les données clés:

  • Fondateurs : Hugues Peuchot, Nicolas Mutschler et Jérémie Di Prizio
  • Date de création : 2016
  • Secteur : formations professionnelles en ligne
  • Investissements : 500 000 euros en janvier 2017 et 2 millions d’euros en juillet 2017

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Skillup ambitionne de digitaliser la formation professionnelle
Droits TV: Amazon fait irruption dans le foot français en mettant le paquet sur la Ligue 1
Pourquoi la Quadrature du Net dépose un recours contre le pass sanitaire?
Cybersécurité: le télétravail ne facilite pas les cyberattaques, selon l’Anssi
Microsoft
Comment Microsoft prépare l’avenir des jeux vidéo grâce au cloud
E-commerce: Netflix lance une première boutique en ligne de produits dérivés
Electronic Arts reconnaît que des hackers ont volé le code source de certains jeux vidéo