A la uneBusinessDecode BusinessInvestissementsLearnLes levées de fondsTV

Skillup ambitionne de digitaliser la formation professionnelle

Souvent surnommée le «TripAdvisor de la formation professionnelle», Skillup est un outil qui permet la recherche et la comparaison de formations professionnelles en ligne. La start-up répond a deux enjeux, «l’accès à l’offre de formation qualitative et […] la simplification des processus de réservation de formations», détaille Nicolas Mutschler, cofondateur de Skillup.

Fondée début 2016 par Hugues Peuchot, Nicolas Mutschler et Jérémie Di Prizio, la plateforme revendique 20 000 formations disponibles proposées par 150 partenaires. Ces dernières sont notées par ceux ayant déjà suivi un de ces cours. 50 000 avis sont présents sur le site pour aiguiller les intéressés.

Après avoir levé 500 000 euros en janvier dernier, Skillup a réalisé un nouveau tour de table cet été d’un montant de 2 millions d’euros. L’objectif est, dans un premier temps, «d’accompagner la croissance que l’on a eu depuis la mise en ligne il y a 6 mois […] puis de recruter une équipe», explique Nicolas Mutschler, cofondateur de Skillup.

Les données clés:

  • Fondateurs : Hugues Peuchot, Nicolas Mutschler et Jérémie Di Prizio
  • Date de création : 2016
  • Secteur : formations professionnelles en ligne
  • Investissements : 500 000 euros en janvier 2017 et 2 millions d’euros en juillet 2017

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Skillup ambitionne de digitaliser la formation professionnelle
La plateforme OTT Alchimie lance son projet d’IPO pour s’étendre à l’international
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia