ActualitéAmérique du nordStartupTech

Slack vs. Atlassian: qui gagnera la bataille des plateformes de travail collaboratives?

Discussions instantanées entre employés, messageries, échanges de fichiers sur ordinateur ou mobile… Deux acteurs veulent dominer le secteur des plateformes collaboratives pour le travail. Et tous deux envisagent de s'introduire en Bourse : Atlassian et Slack.

C'est presque chose faite pour le premier qui vient de préciser ses ambitions pour son IPO. Dans un document publié à la SEC, l'autorité américaine des marchés, l'entreprise australienne précise qu'elle prévoit d'émettre plus de 20 millions d'actions dans une fourchette de prix compris entre 16,5 et 18,5 dollars. Une offre qui devrait permettre à la société fondée en 2002 de lever plus de 370 millions de dollars en cas de réussite, au terme des premiers échanges prévus cette semaine.

Avec de telles perspective sur les marchés, Atlassian est désormais valorisée plus de 3,6 milliards de dollars et se place parmi les records d'introduction au Nasdaq du secteur tech de l'année. A titre de comparaison, Slack, l'autre solution B2B collaborative, avait, elle, été valorisée 2,8 milliards de dollars après sa levée de fonds de 160 millions de dollars auprès d'investisseurs privés en avril dernier.

Atlassian, 46,7% de croissance annuelle entre 2013 et 2015

Atlassian développe notamment HipChat, une plateforme qui permet aux collaborateurs d'une même entreprise de collaborer en vidéo, d'échanger des messages via une messagerie ou encore de partager des fichiers. La solution est interoppérable avec salesforce.com ou encore Dropbox par exemple. Elle développe également d'autres logiciels, comme JIRA Service Desk, à destination des services IT, qui propose aux employés de demander de l'aide lorsqu'ils en ont besoin.

Au final, Atlassian revendique plus de 51 000 clients dans son portefeuille et 319,5 millions de dollars de chiffre d'affaires pour son exercice 2015 sur l'ensemble de ses activités, contre 148,5 millions de dollars deux ans plus tôt. Une performance qui lui permet d'afficher une croissance annuelle composée de 46,7% entre 2013 et 2015.

Atlassian présente cependant des facteurs de risques, notamment en matière de coût. Dans son document, l'entreprise précise que son modèle de distribution, qui repose sur le cloud ou une installation on-premise, est susceptible d'augmenter ses dépenses. Elle espère que son offre cloud, plus rapide à configurer, représentera une part de plus en plus importante de ses ventes alors que la majorité de ses revenus proviennent historiquement de ses offres on-premise.

Slack revendique 1,1 million d'utilisateurs quotidiens

Enfin, la société précise également : «Les marchés dans lesquels nous participons sont intensément concurrentiels». Et pour cause, en face d'Atlassian, un autre acteur de poids veut peser: Slack, qui développe elle aussi des outils de travail collaboratif.

Sa plateforme propose elle aussi des fonctionnalités similaires : discussion en groupe, message privé, échange de fichiers en mode «glissez-déposez» ou encore recherche dans les archives. Commercialisant ses offres en Saas avec un abonnement mensuel pour chaque utilisateur, Slack, qui a vu le jour en 2013, revendique aujourd'hui 1,1 million d'utilisateurs quotidiens et plus de 25 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel récurrent.

Pour accélérer, son fondateur a récemment annoncé que l'entreprise avait démarré un audit de son activité pour se tenir prêt à s'introduire en Bourse si besoin. «Une des choses que recherchent les investisseurs publics est la prévisibilité, et lorsque vous grossissez aussi vite que nous, il est impossible de prédire où nous allons être dans six mois», expliquait-il.

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “Slack vs. Atlassian: qui gagnera la bataille des plateformes de travail collaboratives?”

  1. Pour celles & ceux qu’une alternative full open source intéresse, j’ai découvert cet après midi Rocket.chat Impressionnante qualité de UX pour une équipe actuellement en mode « bootstrap » https://rocket.chat/

  2. Vous comparez des pommes et des poires. Hipchat n’est qu’un petit produit Atlassian comparé aux autres (Jira, Confluence, Bitbucket). Donc le titre de l’article devrait être plutôt « Slack vs Atlassian Hipchat ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This