ActualitéBusinessComCrowdfundingDistributionInvestissementsLilleStartupStartup du jour

So sample permet aux consommateurs de donner leur avis sur un produit

So sample a été créé par Thomas Aubert au début de l'année 2016. Emma Dumont, rencontrée au lycée il y a 8 ans et Victor Patin, ami depuis leur première année de DUT TC à Valenciennes, l'ont rejoint en juin. 

So sample répond au problème de communication et de développement que peuvent rencontrer les entreprises lors d’un lancement de produit ou de l’amélioration d’un produit déjà existant. Le premier projet de crowdfunding du trio a été lancé ce mois-ci sur Ulule. 94% de leur objectif, qui est de 10 000 euros, est déjà atteint. Plus de détails avec Emma Dumont.

 

Frenchweb: Pouvez-vous expliquer à quel problème répond So sample?

Emma Dumont: L'avis du consommateur sur un produit compte beaucoup. C'est pour cela que nous proposons aux entreprises de faire tester un produit avant son lancement ou un produit déjà existant dans l'optique de l'améliorer. Les testeurs remplissent ensuite un formulaire pour nous faire remonter les informations.

 

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous proposons aux entreprises d’assurer les ventes d’un nouveau produit et de réussir leur lancement grâce à un service de crowdtesting et de tryvertising. Nous proposons à notre communauté de Sample testeurs de découvrir et essayer des produits innovants lors d’événements, à domicile ou en Focus group. C’est un double service en une seule prestation permettant aux start-up, aux PME et grands comptes proposant des innovations d’avoir un retour consommateur tout en communicant via l’essai. C’est une réelle expérience consommateur que nous créons pour les professionnels.

 

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

D’un côté nous proposons aux consommateurs de découvrir et de tester gratuitement des nouveaux produits ainsi que de se familiariser avec des innovations qui peuvent révolutionner leur quotidien. Nous avons une base de données de 3000 testeurs sur la région de Lille. Ils remplissent simplement un questionnaire pour donner leur avis. Nous récompensons nos Sample testeurs par des crédits échangeables contre des cadeaux. De l’autre côté, nous proposons aux start-up, PME, grands comptes et incubateurs qui souhaitent développer des nouvelles idées/communiquer sur un lancement de produit/vendre une innovation, d’intégrer le consommateur au centre du processus de développement pour adapter au mieux le produit en fonction de ses attentes afin d’assurer une communication réussie et une satisfaction consommateur.

 

Quel est votre plan de développement?

Nous avons pour ambition de développer notre service de stand éphémère partout en France puis en Europe d’ici 3 ans. Pour cela nous aurons besoin de développer des partenariats avec des grandes structures influentes et des acteurs de l’innovation. Il nous faudra aussi embaucher pour répondre à la demande du marché.

 

Quel est votre principal enjeux sur ce marché en perpétuelle évolution?

Nous sommes sur un marché d’études marketing très traditionnel et en même temps sur le marché du tryvertising qui ne cesse d’innover avec des services digitalisés. Nous devons trouver notre place sur le marché et adapter notre offre en fonction d’une demande qui a un réel besoin en terme de développement et de communication. Nous assurons une différenciation grâce à notre expertise et celle-ci sera d’autant plus renforcée d’années en années.

 

Qui sont vos principaux concurrents?

On peut citer des acteurs du Tryvertising en France comme Sampleo et Demooz qui proposent du test de produit pour communiquer via l’essai. Nous identifions aussi les grands cabinets d’études marketing comme concurrents directs. Nous nous différencions en proposant une expertise et une étude consommateur jumelée à un service de tryvertising. Nous créons un réel service de proximité en invitant nos consommateurs à venir tester les produits près de chez eux.

 

[tabs]

[tab title= »So sample : Les données clés »]

Fondateur: Thomas Aubert

Siège: Lille

Crowdfunding: première campagne de crowdfunding en octobre 2016. Objectif de 10 000 euros

[/tab][/tabs]

Lire aussi:

La start-up d'hier: Skello veut résoudre les casse-têtes RH des restaurateurs

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This