ActualitéAsieLes levées de fondsMarketing & Communication

Social media : Momo, une application chinoise, veut lever 300 millions de dollars sur le Nasdaq

Momo, une application chinoise de rencontre, vient de déposer son dossier d’introduction en Bourse auprès de la SEC, l’autorité américaine des marchés, comme le rapporte TechNode. Elle espère lever 300 millions de dollars sur le Nasdaq, le marché des valeurs technologiques. En août 2012, la société avait levé 40 millions de dollars.

Fondée il y a trois ans, l’entreprise revendique plus de 180,3 millions d’utilisateurs enregistrés en septembre – en hausse de 160% sur un an – dont 60,2 millions sont actifs chaque mois, et plus de 25,5 millions chaque jour. Quotidiennement, 655,2 millions de messages de pair à pair seraient envoyés sur la plate-forme. Avec de telles statistiques, Momo revendique être la troisième application sociale la plus utilisée en Chine après WeChat et Mobile QQ, tous deux propriétés du groupe Tencent.

Sur les six premiers mois de l’année, Momo présente un chiffre d’affaires de 13,88 millions de dollars, dont 8,7 millions de dollars grâce aux inscriptions des membres, et 4,4 millions de dollars aux jeux mobiles. Au final, l’activité est en forte croissance puisque sur l’ensemble de l’année 2013, le chiffre d’affaires n’était que de 2,8 millions de dollars. Grâce à cette IPO, la start-up souhaite renforcer sa communauté d’utilisateurs et améliorer l’expérience utilisateur.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Social media : Momo, une application chinoise, veut lever 300 millions de dollars sur le Nasdaq
Mobilité: Renault, Atos, Dassault, STMicroelectronics et Thales unissent leurs recherches
VTC: Didi Chuxing lève 1,5 milliard de dollars en dette avant son IPO
[Silicon Carne] Faut-il lever pour réussir ?
Nestor
FoodTech: Elior rachète la startup Nestor pour compléter son offre auprès des entreprises
huawei
Loi « anti-Huawei »: les opérateurs pourront finalement réclamer des indemnisations, juge le Conseil d’État
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise