AcquisitionActualitéBordeauxBusinessFinTechFrenchTechInvestissements

Société Générale s’empare de Lumo pour passer à la vitesse supérieure dans les énergies renouvelables

La Société Générale se renforce dans le financement des énergies vertes en mettant la main sur la FinTech Lumo. Fondée en 2012, la start-up installée à Bordeaux est spécialisée dans l’épargne participative dédiée aux énergies renouvelables. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

« Ce rapprochement ouvre la voie à de nouveaux types de services digitaux, adaptés aux besoins et attentes des clients, tant entreprises que particuliers », commente la Société Générale dans un communiqué.

5 millions d’euros de financement en six ans

Lumo permet aux participants de financer des projets sélectionnés par la start-up dans des domaines comme l’éolien, l’hydraulique, le photovoltaïque, la biomasse ou le solaire. Depuis son lancement, la start-up est parvenue à collecter 5 millions d’euros de financement sur plus de 40 projets et revendique une communauté active de 5 500 personnes. En 2017, l’entreprise avait levé 400 000 euros auprès d’une dizaine d’investisseurs du secteur de l’énergie et de la finance.

La durée des financements proposés par Lumo sont en général de 2 à 9 ans. L’épargne donne lieu à des interêts annuels allant usuellement de 3 à 7 %. Les remboursements sont versés sur une tirelire électronique d’où ils peuvent être transférés vers un compte bancaire. De son côté, Lumo se rémunère en prélevant 1 % du montant souscrit par les épargnants. À cela s’ajoute les honoraires versés par les porteurs de projet, ce qui peut représenter de 4 à 10 % du montant de la collecte.

Avec cette acquisition, la Société Générale souhaite notamment renforcer sa capacité à servir « ses grands clients énergéticiens » en leur proposant une solution de recours au financement participatif pour le développement de leurs projets. La banque de La Défense a pour ambition de lever 100 milliards d’euros de financement destinés à la transition énergétique sur la période 2016-2020, dont 15 milliards sous forme de conseil et de financement dans le secteur des énergies renouvelables.

Tags
Plus d'infos

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer