BusinessStartupTech

[Spécial New York #1] Focus sur les nouvelles startups de la grosse pomme

New York est incontestablement en train de devenir un haut lieu d’Internet et de la High-Tech aux Etats-Unis. Encore loin de concurrencer la Silicon Valley, les entrepreneurs, américains et de plus en plus souvent français, s’y pressent pourtant comme vers un nouvel Eldorado.

La première raison visible de ce nouveau dynamisme est la politique de développement initiée par le maire de New York, Michael Bloomberg. Elle va se concrétiser par la naissance prochaine du New York Tech Campus, son grand projet d’université High-Tech. L’appel d’offres a été emporté il y a quelques mois par l’association entre la grande université américaine Cornell et le célèbre Technion israélien. Un projet de  plus de 2 milliards de dollars !

Le 19 avril dernier se tenait au Lexington Armory, ex caserne militaire de New York, le premier New York Tech Day. L’occasion de prende le pouls de l’écosystème local et de rencontrer les figures de l’entrepreneuriat Internet français à New York.

Parmi les exposants français du NYTD, Damien Rottemberg, créateur de Pure Sofa.

 

Le tour d’horizon de quelques startups du New York Tech Day

On ne crée pas ici exactement le même type de startups qu’à San Francisco même si le maître mot semble SoLoMo. Est-ce l’effet Foursquare qui est en action ? A New York fleurissent les réseaux sociaux à dimension locale e, mobile et ludique ainsi que les newsletters et guides mobiles des bons plans urbains. Petite sélection :

GetGlue, réseau social de l’entertainment. 1 million d’utilisateurs peuvent « check-in » ce qu’ils regardent, écoutent et lisent. La start-up a pour partenaires : FOX, NBC, HBO, Sony Pictures, Dreamworks, Disney, Universal Music et Atlantic Records.

GuessWher, pour publier une photo et laisser les autres deviner où on se trouve. Une version iPhone est attendue dans très peu de temps. La start-up se définit comme la rencontre d’Instagram et de Draw something.

MyCityWay, plateforme mobile de découverte des villes. Disponible pour iPhone, iPad, Android et Blackberry, l’application permet de trouver les bons plans restaus, shopping, bars, sorties…70 villes du monde sont passées au crible. La start-up compte 15 personnes et a levé 6 M$.

Social Passport, disponible pour iPhone et smartphones Android, permet des Like, Follow et Check-in sur les lieux de vente avec à la cél des récompenses sous forme de coupons. L’application utilise la technologie NFC, permet de scanner des QR codes et de conserver des versions numériques de ses cartes de fidélité. Une vraie boîte à outils du shopping !

Blood Sweat and Cheers est une sélection de bons plans locaux, ludiques et sportifs, à partager avec ses amis. Envoyée chaque jour par e-mail, elle s’adresse aux urbains de 20 à 40 ans. Non, les clients mail ne sont pas morts !

Social Blendr surfe également sur la mode du social ludique en proposant d’associer des jeux et épreuves à un événement à venir, au préalable et même pendant. Une dimension de social gaming qui facilité les rencontres entre participants à un même événement.

YourPartyHub.com, moteur de recherche, social là encore, pour trouver les bonnes soirées et organiser ses sorties entre amis. Les infos (photos, vidéos…) sont directement entrées par les organisateurs eux-mêmes. le site propose un « buzz wall ».


Quels sont les atouts et les portes d’entrée de la grosse pomme ? C’est l’objet d’une série de rencontres et d’interviews qui débute aujourd’hui, et pour une dizaine de jours, sur FrenchWeb.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Spécial New York #1] Focus sur les nouvelles startups de la grosse pomme
Défense : structuration progressive autour de l’intégration de l’intelligence artificielle
Coronavirus: comment les entrepreneurs ont-ils fait face à la crise?
[DECODE Exit] Rachat de Chain Accelerator par ON-X, premier exit français en Blockchain
TikTok/Bytedance
Un collectif d’influenceurs TikTok lance une « collab house » à Paris
La technologie au service des startups pour affronter la crise du coronavirus
Cloud: Google installera ses premiers data center en France d’ici 2022
Copy link