ActualitéBusinessFinTech

Square: comment Jack Dorsey (Twitter) voudrait démocratiser le bitcoin?

AFP

Jack Dorsey, le patron de Twitter, a indiqué vendredi que sa société spécialisée dans les paiements numériques, Square, envisageait de fabriquer un « portefeuille » à bitcoin, c’est-à-dire une sorte de clef USB pour empocher ses cryptomonnaies sur un support physique et sécurisé. Ces objets permettent de stocker des monnaies numériques hors ligne. Leurs utilisateurs les synchronisent avec leurs applications financières compatibles en cas de transactions sur Internet. Ils peuvent aussi se contenter de portefeuilles « virtuels ». Ils font dans ce cas confiance à des entreprises tierces pour protéger leur argent et ont recours à des mots de passe pour y accéder.

Mais Jack Dorsey estime que le bitcoin ne devrait pas être réservé aux connaisseurs, et cherche des moyens de renforcer la confiance dans la cryptomonnaie, notamment en proposant un moyen d’en acheter sans devoir se reposer sur des tiers. « Décider de stocker soi-même ses bitcoins, c’est compliqué », constate-t-il sur Twitter avant d’énumérer les problèmes à résoudre : disponibilité, sécurité, facilité d’utilisation sur mobile, etc.

Un « portefeuille » sur smartphone

Il envisage un « portefeuille » dont les personnes pourraient se servir pour faire leurs courses, via leur smartphone par exemple, sans compromettre leur argent ou le système des cryptomonnaies en général. « Si nous le faisons, nous le fabriquerons de façon totalement ouverte, du logiciel à l’appareil, en collaboration avec la communauté », précise-t-il d’emblée. « On peut imaginer des applications qui fonctionnent sans Square et peut-être aussi sans la permission d’Apple et Google », continue-t-il, en référence aux deux systèmes d’exploitation mobile dominants dans le monde.

Le bitcoin est un actif décentralisé et sans connexion directe avec l’économie réelle, qui repose sur les technologies de blockchain, et passionne Jack Dorsey et de nombreuses personnalités de la Silicon Valley, comme Elon Musk, le patron de Tesla. Cette cryptomonnaie reste très volatile mais l’intérêt croissant d’institutions et d’entreprises considérées comme stables contribue à la faire peu à peu entrer dans les moeurs, au-delà des initiés.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Square: comment Jack Dorsey (Twitter) voudrait démocratiser le bitcoin?
Hyperloop: encore de nombreux défis à relever avant une éventuelle exploitation commerciale
Le PDG de Qwant laisse sa place à Corinne Lejbowicz (PrestaShop) et Raphaël Auphan (Cosmian)
L’entreprise post-Covid : un concept marketing de plus?
VTC: Didi Chuxing veut lever 4 milliards de dollars lors de son IPO à Wall Street
Travail post-Covid: comment les entreprises se préparent-elles?
Pourquoi Panasonic a vendu toutes ses actions Tesla, d’un montant de 3 milliards d’euros?