Good Morning FrenchWeb

100% digital et sur commande: comment Asphalte veut réinventer le prêt-à-porter

Good Morning FrenchWeb, une émission animée par Joseph Postec et la rédaction de FrenchWeb

Basée à Bordeaux, Asphalte est une DNVB de prêt-à-porter pour hommes avec un concept bien particulier: des vêtements créés à partir d’un questionnaire rempli par les clients et qui ne sont produits qu’une fois que la campagne de précommande a été clôturée. Grâce à son modèle économique, qui élimine quasiment les stocks (réduit au minimum, juste pour anticiper les éventuels échanges), la marque souhaite rendre plus accessible des vêtements de bonne qualité et par la même occasion inciter ses clients à moins consommer d’habits. Par exemple, par rapport à des marques comme Sandro ou A.P.C, William Hauvette, le fondateur d’Asphalte, estime que ses vêtements sont 30% à 50% moins chers.

Et depuis 2016, la jeune marque poursuit son chemin et a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de près de 13 millions d’euros. L’entreprise qui a bien décollé dès ses débuts a tout de même connu un plateau de croissance sa troisième année lorsqu’elle a décidé de tester différents modèles. Puis elle est repartie entre 2019 et 2020, où elle a connu une croissance de 130%. Pour poursuivre son développement, Asphalte va bientôt se lancer dans le prêt-à-porter féminin.

Aujourd’hui, 75% de ses clients rachètent un produit dans les 24 mois. Et ils se tournent vers la marque en moyenne 3 fois dans dans l’année. L’ambition de William Hauvette étant de lutter contre la fast fashion, il explique que sa volonté n’est pas que ces derniers achètent plus, mais de grossir sa base de clients.

Comment la marque gère-t-elle efficacement les données issues des questionnaires? Comment a-t-elle trouvé, et cultive-t-elle, le ton particulier avec lequel elle s’adresse à son audience? Comment gérer efficacement son budget marketing? Retrouvez l’interview complète de William Hauvette dans l’émission.

Vous pouvez écouter l’émission Good Morning sur Apple PodcastSpotifyDeezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, ou une note sur Apple Podcast. 

Si vous souhaitez participer à l’émission Good Morning FrenchWeb, n’hésitez pas à nous contacter: redaction@decode.media

L’actualité à retenir

Leader mondial de la grande distribution, Walmart n’a eu d’autre choix que d’accélérer sa transformation digitale face à l’essor inexorable d’Amazon. Le groupe américain s’est ainsi réinventé sous l’impulsion de son patron Doug McMillon. Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse des marchés chez eToro, nous explique comment la stratégie digitale de Walmart engagée en 2016 a impacté le cours de Bourse de l’entreprise…

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur FrenchWeb.

WildCard

Aujourd’hui dans le WildCard, on va parler de la première voiture du constructeur canadien Daymak qui aura comme option de pouvoir miner des cryptomonnaies lorsqu’elle est garée. En effet, grâce à une plateforme informatique embarquée, le véhicule sera capable d’offrir la puissance de calcul suffisante à l’extraction de monnaie numérique. La première version est prévue pour septembre prochain. 

Les événements à ne pas manquer

Organisez votre webinar sur FrenchWeb.fr 

Les offres d’emploi :

 
Nos partenaires emploi: Altaide / Michael Page / Spring

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
100% digital et sur commande: comment Asphalte veut réinventer le prêt-à-porter
Marketing mobile: quelles tendances pour 2021?
Pet Food: la DNVB Ultra Premium Direct passe à la vitesse supérieure
Cyberattaques: comment les petites entreprises peuvent se protéger
Sorti du giron d’Adeo (Leroy Merlin), Tikamoon vise 100 millions d’euros de chiffre d’affaires dans deux ans
Comment rajeunir l’image d’un secteur jugé poussiéreux? L’exemple des matelas avec Tediber
Alimentaire: comment le Covid-19 et le numérique ont modifié la manière de consommer