ActualitéBusinessFonds d'investissementInvestissementsLes levées de fondsMedia

Streamroot lève 3,2 millions de dollars pour s’imposer sur le marché du streaming vidéo

Le montant

Streamroot, start-up française spécialisée dans la diffusion de vidéo en ligne, annonce un nouveau tour de table d’un montant de 3,2 millions de dollars mené par Partech Ventures, Techstars Venture Capital Fund, Verizon Ventures et R\GA.

Le marché

Alors que les services de VoD se développent et conquièrent toujours plus de clients (Netflix, CanalPlay…), les entreprises du secteur doivent maîtriser leurs coûts de bande passante tout en évitant le buffering, c’est-à-dire une coupure de la lecture lors du chargement d’une vidéo. C’est à cette problématique que répond Streamroot, fondée en 2014 par Pierre-Louis Théron, Nikolay Rodionov et Axel Delmas. Cette start-up française a développé une technologie reposant sur le «peer-to-peer» qui réduit la bande passante nécessaire au visionnage d’une vidéo sur Internet.

L’entreprise revendique l’optimisation de la diffusion de plus de 400 millions sessions vidéos par mois. Dailymotion, Canal+, Eurosport (filiale du groupe Discovery Communications) ou enconre Russia Today utilisent cet outil.

L’objectif

Avec ce nouveau tour de table, Streamroot souhaite accélérer son développement. «Ces fonds nous permettront d’accélérer notre développement afin de garantir une diffusion en streaming de qualité à des milliards de personnes à travers le monde», détaille le PDG de la société Pierre-Louis Théron.

Revoir l’interview de Pierre-Louis Théron, cofondateur de Streamroot :

Les données clés:

  • Fondateurs: Pierre-Louis Théron, Nikolay Rodionov et Axel Delmas
  • Date de création: février 2014
  • Activité : infrastructure pour le streaming
  • Financement : 2,5 millions d’euros levés en décembre 2015, 3,2 millions de dollars en septembre 2017
Bouton retour en haut de la page
StreamRoot
Streamroot lève 3,2 millions de dollars pour s’imposer sur le marché du streaming vidéo
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs