BusinessComMediaStartupStartup du jourTech

Swiper fait de l’écran verrouillé du mobile un espace publicitaire

Fondée en 2014 par deux amis d'enfance, William Tarnowski et Damien Authier, Swiper veut disrupter la publicité mobile. La start-up affiche des publicités sur les écrans d'accueil seulement sur les téléphones Android; Apple n'autorise pas à le faire.

Les utilisateurs téléchargent l'application pour y renseigner leurs centres d'intérêts. Puis, ils reçoivent une trentaine d'annonces différentes chaque jour. Lorsqu'ils déverrouillent leur téléphone vers la droite, ils zappent le contenu. Si c'est vers la gauche, ils accèdent à plus d'informations sur l'offre. A chaque publicité visionnée, l'utilisateur gagne des points à dépenser à la fin du mois sur la boutique Swiper.

William Tarnowski, CEO et cofondateur, détaille le fonctionnement de Swiper pour les annonceurs et les utilisateurs.

FrenchWeb: A quel besoin répond Swiper?

William-Tarnowski-swiperWilliam Tarnowski, CEO et cofondateur: Swiper est un support publicitaire sur smartphones et tablettes qui vient casser les codes actuels de la publicité mobile. Aujourd’hui perçue comme intrusive, nous la rendons choisie plutôt que subie avec une réelle récompense à la clé. Nous proposons aux utilisateurs de notre app (plus de 250.000 à ce jour) de profiter d’offres exclusives chez les annonceurs après avoir reçu et vu leurs contenus sur leur écran de verrouillage. Comme annonceurs nous pouvons citer Uber, La Redoute ou encore Darty et Bonduelle.

Quelle est votre proposition de valeur? 

Nos annonceurs et partenaires régies apprécient le fait de pouvoir profiter d’un espace publicitaire non intrusif puisque choisi, qui augmente le capital sympathie de la marque et qui leur permet de générer un meilleur ROI. Nous accompagnons nos utilisateurs durant tout le cycle d’achat: de la prise de connaissance de la publicité jusqu’à l’achat via les offres exclusives. De plus, nous sommes en mesures d’afficher n’importe quel type de contenu publicitaire dès l’écran de verrouillage: images, gifs, vidéos et même contenus interactifs!

Que recherchent vos utilisateurs?

Les utilisateurs de notre application sont comme nous aimons les appeler des «Shoppeurs Malins», c’est-à-dire des mobinautes qui aiment se tenir au courant des dernières nouveautés, produits et offres exclusives. Avec une moyenne d'âge de 27 ans, une couverture nationale et un fort attrait pour les nouvelles technologies, la mode et l’alimentaire, nous sommes en mesure de générer du trafic de qualité auprès de nos annonceurs et sommes de fait un réel accélérateur de business.

Les «Swiperz» sont une communauté qui chaque jour s'élargit, des étudiants et nouveaux entrants sur le marché du travail qui profitent de réductions sur le high tech ou encore de la mère de famille qui profite d’offres cosmétiques ou alimentaires.

Quel est votre plan de développement?

Notre objectif est d’imposer Swiper comme un support de référence en matière de publicité mobile aussi bien au niveau de nos partenaires que de nos utilisateurs.

D’autre part, nous venons de lancer notre second produit: Eclipse qui résulte d’une forte demande des éditeurs d’apps d’utiliser notre technologie au sein de leurs applications. Eclipse a pour ambition de révolutionner les notifications push classiques d’une ligne de texte en les rendant full-screen, premium avec du contenu média (vidéo, contenu interactif). L’idée est de faire des notifications push un réel média et relai de communication entre les apps et leur audience.

Nous sommes actuellement une dizaine au sein de Swiper avec la moitié de l’équipe qui travaille exclusivement sur la partie R&D. Nous sommes toujours en recherche de talents pour accompagner notre croissance, que ce soit sur l’aspect commercial ou développement du produit.

Quels sont vos enjeux?

Nos différents enjeux sont: 

    – marché: S’imposer comme une réelle alternative aux formats publicitaires mobiles d’aujourd’hui, simplement transposés du desktop au smartphone sans avoir pris en compte les spécificités d’usage. Révolutionner la notification push avec Eclipse.

    – business: Travailler main dans la main avec les agences médias qui jouent un rôle clef dans le conseil et la proposition de supports et formats publicitaires à leurs clients annonceurs. Se faire une place parmi l’ensemble des technologies de push.

    – financier: Boucler notre première série A en 2017

    – RH: Passer à 20 collaborateurs en 2017.

Qui sont vos concurrents?

Aujourd’hui nous n’avons pas de concurrents sur la publicité choisie en écran vérrouillé en France, nous avons réussi à séduire près de 250.000 utilisateurs en 10 mois, l’objectif étant d’arriver au million d’utilisateurs fin 2017. A l’étranger, nos «concurrents» rémunèrent leurs utilisateurs via Paypal en contrepartie de recevoir la publicité. Ce n’est absolument pas dans nos objectifs puisque nous souhaitons créer une audience captive et prête à consommer via des offres d’appel chez nos partenaires annonceurs plutôt que des «chasseurs de primes» prêts à tout faire pour obtenir quelques euros à la fin du mois.

[tabs]

[tab title= »Swiper : Les données clés »]

Fondateurs : William Tarnowski et Damien Authier

Date de création : 4 novembre 2014

Levée de fonds : 200.000 euros de fonds d’amorçage fin 2015

Siège : Neuilly-sur-Seine

[/tab]

[/tabs]

Lire aussiAnona finance les bonnes actions grâce à la pub

[tabs]

[tab title= « Semaine Spéciale Media »]

#FWmedia, la semaine dédiée à l’actu média. Retrouverez sur FrenchWeb tous les portraits, interviews, études… de ceux qui innovent dans ce secteur.

[/tab]

[/tabs]

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

6 thoughts on “Swiper fait de l’écran verrouillé du mobile un espace publicitaire”

  1. Dans l article vous oubliez de mentionner que les utilisateurs ne sont pas rémunérés enfin les créateurs nous laisse croire que les cartes cadeaux arrivent depuis juillet et nous sommes en décembre tjs rien
    Pourtant selon l article l appli a l air de bien fonctionnée
    Donc pour moi c est juste un article mensonger qui a pour but de ramener un peu plus d utilisateur pour que les créateurs s en mettent pleins les poches sans rémunérer les utilisateurs

  2. Ecoeurant si ça se généralise (et ça va certainement se généraliser, ils ont juste mis en forme les prémices de cette tendance, merci pour ça quoi)

    Quand on voit le nombre de pubs qu’on reçoit déjà de manière forcée (dont cet enfer des notifications pushs et en particulier celles géo-localisées à venir ou déjà présentes)… Merci d’avoir trouvé une nouvelle façon pour qu’on nous en impose, éventuellement, à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This