AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessCarTechInvestissements

Tesla met la main sur DeepScale pour transformer ses véhicules électriques en taxis autonomes

Elon Musk fait un pas de plus vers son rêve de voitures totalement autonomes. En effet, Tesla vient de s’offrir la start-up californienne DeepScale, qui développe une intelligence artificielle permettant aux voitures de mieux prendre en compte ce qui les entoure.

Une telle technologie devrait ainsi permettre de décupler les capacités de Tesla pour passer des voitures électriques aux véhicules autonomes, ambition clairement assumée par son fantasque patron. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. Cependant, les 18,5 millions de dollars levés par la jeune pousse permettent de se faire une idée de sa valorisation et donc du montant déboursé par Tesla.

Passer du niveau 2 au niveau 4 de conduite autonome 

Fondée en 2015 par Forrest Iandola et Kurt Keutzer, DeepScale s’intéresse à la vision par ordinateur (computer vision) pour rendre les voitures plus autonomes. Concrètement, la start-up basée à Mountain View a mis sur orbite une technologie qui permet d’utiliser des réseaux de neurones profonds sur des petits capteurs et processus à coûts réduits et à faible consommation en watts pour améliorer la précision des systèmes de perception des véhicules. De cette manière, la voiture peut interpréter et classer plus facilement les données en temps réel pour avoir une meilleure compréhension de l’environnement autour d’elle.

Avec la technologie de DeepScale dans son giron, Tesla espère franchir un nouveau cap dans la conduite autonome. Pour l’heure, les véhicules du constructeur américain, bien que dotées d’un système d’aide à la conduite plus avancé que la plupart des autres voitures, ne sont actuellement qu’au niveau 2. L’enjeu pour Tesla est désormais d’atteindre le niveau 4, qui ne nécessite plus l’attention du conducteur dans certaines zones géographiques et dans un contexte précis (embouteillages). Le niveau 5 est le stade ultime, où aucune intervention humaine n’est requise, ce qui est le but poursuivi par Elon Musk.

Elon Musk promet une flotte de taxis autonomes en 2020 

Bien que Waymo ait pris une longueur d’avance en matière de conduite autonome, l’emblématique entrepreneur américain a promis des avancées considérables en avril dernier. En effet, il a annoncé son intention de proposer une plateforme de réservation de voitures autonomes dès 2020. Fonctionnant sur le même modèle qu’Uber, l’application permettra aux utilisateurs de commander une Model 3, une Model S ou encore une Model X pour effectuer un trajet sans conducteur au volant. Pour que cette plateforme puisse fonctionner, les propriétaires de voitures Tesla seront mis à contribution. 

Cependant, le projet pourrait bien avoir du plomb dans l’aile en raison du départ de plusieurs ingénieurs de la division dédiée à la conduite autonome dans la foulée de celui de Stuart Bowers, le patron de cette entité. En réalité, il s’agit des conséquences de la restructuration générale opérée ces derniers mois par Elon Musk, frustré de l’absence de progrès dans la conduite autonome. Dans ce contexte, l’arrivée des ingénieurs de DeepScale est plus que bienvenue. 

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Tesla met la main sur DeepScale pour transformer ses véhicules électriques en taxis autonomes
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale