ActualitéTransport

Tesla passe la barre des 50 000 véhicules vendus

Nouvelle étape pour Tesla. Le fabricant américain de voitures électriques a annoncé avoir vendu 17 400 véhicules au cours du quatrième trimestre 2015, dont 17 192 modèles S et 208 modèles X. Des ventes qui représentent 48% de plus que son précédent record trimestriel et 75% de plus qu'à la même période un an plus tôt, précise la société.

Surtout, cette performance permet à la firme d'atteindre les 50 580 voitures vendues sur l'ensemble de l'année. Lors de la publication de ses résultats pour le troisième trimestre, Tesla avait prévu d'écouler entre 50 000 et 52 000 unités en 2015. C'est donc désormais chose faite. Toutefois, en début d'année, son fondateur Elon Musk avait annoncé vouloir atteindre les 55 000 unités, révisant ensuite cet objectif à la baisse.

Les résultats financiers de Tesla pour l'ensemble de l'année n'ont pas encore été publiés. «Nos livraisons de véhicules ne représentent seulement qu'une mesure de notre performance financière et ne doivent pas être invoquées comme un indicateur de nos résultats financiers trimestriels, qui dépendent d'une variété de facteurs, y compris le coût des ventes, les fluctuations de change et le mix de véhicules directement loués», précise la société.

Pour rappel, Tesla avait publié un chiffre d'affaires (non-GAPP) de 1,24 milliard de dollars au troisième trimestre 2015, en hausse de 33% sur un an, pour une perte de 75 millions de dollars.

Bouton retour en haut de la page
Tesla passe la barre des 50 000 véhicules vendus
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe