ActualitéBusinessEuropeMediaTech

TF1 menace de couper le signal de sa chaîne sur les box pour forcer les opérateurs à la rémunérer

  • La première chaîne européenne exige que les opérateurs télécoms sortent le portefeuille pour continuer à la diffuser sur les réseaux ADSL, câble et satellite.
     
  • Derrière cette requête, TF1 espère obtenir 100 millions d’euros par an pour la diffusion de la chaîne sur les box.
     
  • TF1 a vu son bénéfice net s’effondrer de 58% en 2016, à 41,7 millions d’euros.

 

TF1 hausse le ton face aux opérateurs français. La première chaîne européenne exige en effet que les opérateurs télécoms (Orange, SFR Numericable, Free et CanalSat) sortent le portefeuille pour continuer à la diffuser sur les réseaux ADSL, câble et satellite. Derrière cette requête, TF1 espère obtenir 100 millions d’euros par an pour la diffusion de la chaîne sur les box, soit dix fois plus qu’aujourd’hui. La chaîne souhaite bénéficier du même traitement qu’en Belgique où le signal de TF1 est rémunéré par Orange et Altice. Toutefois, les opérateurs français ne l’entendent pas de cette oreille et ont donc balayé d’un revers de main cette possibilité.

Déterminée à ne pas lâcher le dossier, la chaîne a décidé d’accentuer la pression sur les opérateurs en menaçant de couper le signal de diffusion sur les box si les négociations n’allaient pas dans son sens. «Nous voulons aller jusqu’au bout et si cela devenait nécessaire aller jusqu’à se passer de diffusion du signal TF1 sur certaines plateformes», a ainsi prévenu Régis Ravanas, directeur général adjoint chargé de la publicité et de la diversification au sein du groupe TF1. Pour appuyer sa position, TF1 a même commandé un sondage au cabinet Sorgem. Selon celui-ci, «64% des sondés changeraient d’opérateur si TF1 n’était plus dans l’offre», affirme Régis Ravanas. 

Lourde chute du bénéfice net en 2016

L’attaque de TF1 survient alors que les contrats entre la chaîne et les opérateurs, qui devaient initialement prendre fin à l’issue de décembre 2016, arrivent à échéance au mois d’avril. Le temps est donc compté pour la chaîne, qui mise gros sur ce bras de fer. Et pour cause, TF1 a vu son bénéfice net s’effondrer de 58% en 2016, à 41,7 millions d’euros, soit son niveau le plus bas depuis 1990. 

Les résultats du groupe ont notamment été plombés par sa chaîne d’information en continu LCI, qui a enregistré une perte record de 38,6 millions d’euros en 2016, un montant qui a quadruplé par rapport à 2015. Diffusée sur la TNT gratuite depuis avril dernier, LCI est désormais dépendante de la publicité, alors qu’elle touchait auparavant une redevance des opérateurs, qui s’élevait à 20 millions d’euros par an. Toutefois, TF1 assure être en mesure de renouer rapidement avec la rentabilité. Dans ce sens, le groupe lance cette année le plan d’économies «Recover» afin de réduire ses coûts de 25 à 30 millions d’euros chaque année.

Lire aussi : TF1 veut faire payer Orange, Free et les opérateurs près de dix fois plus pour diffuser ses contenus

Tags
atelier-platform

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This