ActualitéAmérique du nordBusinessTech

TikTok: un sénateur américain veut faire interdire le réseau social chinois sur des appareils gouvernementaux

AFP

Plusieurs responsables américains ont mis en garde mercredi contre les risques que représente TikTok, un réseau social chinois en pleine croissance, un élu dévoilant une proposition de loi visant à interdire l’installation de l’application sur les appareils gouvernementaux. Lors d’une audience au Sénat, des responsables du FBI et des départements de la Justice et de la Sécurité intérieure ont déclaré que l’application mobile pourrait être exploitée par les services de renseignement chinois. Le sénateur Josh Hawley, qui avait convoqué l’audience, a annoncé à cette occasion qu’il présentait un projet de loi bannissant TikTok de tous les appareils électroniques du gouvernement. L’application présente selon lui un « risque majeur pour la sécurité du peuple américain ».

TikTok, une plateforme de partage de vidéos populaire auprès des adolescents, a été l’une des applications les plus téléchargées au monde l’an dernier, mais les autorités ont exprimé leur inquiétude quant à ses liens avec le gouvernement chinois. « Le citoyen moyen ne comprend pas les implications » liées à TikTok, a expliqué Clyde Wallace, un responsable de la cyberdivision du FBI. L’application « est essentiellement contrôlée par un acteur parrainé par l’État.» Bien que les données collectées par TikTok puissent sembler négligeables, M. Wallace a indiqué que ces informations pouvaient être regroupées « dans une base de données qui pourrait être utilisée à de nombreuses fins ».

Faciliter « le piratage des systèmes »

Dans une déclaration écrite, M. Wallace a souligné que les réseaux sociaux appartenant à des entreprises chinoises pouvaient collecter des listes de contacts, des données de localisation et des coordonnées bancaires et que « toutes ces données pouvaient être transférées vers d’autres emplacements et entités. » Bryan Ware, un responsable de la cybersécurité au département de la Sécurité intérieure, a fait écho à ces craintes. « La Chine gère des programmes incroyables de collecte de données et de développement de l’intelligence artificielle servant à les analyser, à des fins que nous ne connaissons pas entièrement. Cela devrait nous inquiéter ». Par conséquent, « il n’y a certainement pas de place pour des applications comme TikTok sur les appareils et les réseaux gouvernementaux », a conclu M. Ware.

Adam Hickey, un procureur général adjoint de la division de la sécurité du ministère de la Justice, a quant à lui déclaré que l’agrégation des données de TikTok pouvait faciliter « le piratage des systèmes utilisés par les fonctionnaires ». Samm Sacks, une chercheuse en cybersécurité qui se spécialise sur la Chine, a souligné que la réglementation chinoise pourrait permettre au gouvernement « d’exiger en substance tout ce qu’il veut de ces entreprises ». TikTok assure de son côté que ses opérations ne sont pas influencées par le gouvernement chinois. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
TikTok/Bytedance
TikTok: un sénateur américain veut faire interdire le réseau social chinois sur des appareils gouvernementaux
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer