Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
BusinessFW BusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerceStartupTV

Tiller encaisse 12 millions d’euros pour s’étendre en Europe

Le montant

La start-up parisienne Tiller, qui développe une solution de caisse enregistreuse sur tablette, a bouclé un tour de table de 12 millions d’euros auprès de Ring Capital, véhicule d’investissement qui épaule les start-up françaises ayant déjà entamé leur phase d’hyper-croissance, et d’Omnes Capital, avec le soutien de Cambon Partners. 360 Partners, investisseur historique, a également participé à l’opération. A cette somme, vient se greffer une enveloppe supplémentaire de 8 millions d’euros activante dans les 18 mois pour financer la croissance externe de la société. En avril 2016, la jeune pousse française avait levé 4 millions d’euros.

Le marché

Fondée en 2014 par Josef Bovet, Vincent Oliveira et Dimitri Farber, Tiller propose aux commerçants de remplacer les traditionnelles caisses enregistreuses des points de vente physiques, généralement pauvres en données, par une plateforme de gestion entièrement numérique. Accessible sur iPad, la solution permet non seulement de prendre les commandes (pour un café ou un restaurant par exemple) et d’encaisser les clients, mais aussi de suivre l’activité pour mesurer le chiffre d’affaires, le montant du panier moyen des clients ou encore obtenir un aperçu des ventes en temps réel ou selon les heures. Au total, ce sont plus de 200 fonctionnalités, comme la gestion des horaires des employés, qui sont proposées aux commerçants pour numériser et centraliser tout ce qui était auparavant effectué sur papier ou sur différents logiciels.

De plus, Tiller bénéficie d’un cadre légal favorable. En effet, depuis le 1er janvier 2018, les commerçants et professionnels assujettis à la TVA qui utilisent un logiciel de caisse ou système de caisse doivent dorénavant utiliser un logiciel sécurisé et certifié pouvant garantir les conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données. Autrement dit, il s’agit d’assurer la totale traçabilité des transactions pour éviter des pratiques frauduleuses. Selon l’Institute for Advanced Study, la fraude à la TVA provoque en France un manque à gagner de 20 milliards d’euros pour les comptes publics. Ce chiffre grimpe à 150 milliards d’euros à l’échelle européenne. Dans ce contexte, les entreprises se tournent vers des solutions comme Tiller pour éviter de s’attirer les foudres de Bercy.

A ce jour, la start-up parisienne revendique 5 000 clients dans 35 pays. Cependant, le potentiel est encore immense aux yeux de la société. En effet, Tiller adresse un marché européen qu’elle estime à plus de 7,5 millions de commerçants.

Les objectifs 

Avec ce tour de table, Tiller prévoit de financer son expansion européenne. Déjà bien implantée en France et en Espagne, la société entend mettre l’accent cette année sur l’Italie et le Portugal avant de mettre le cap sur l’Allemagne en 2019. Cette extension sur le marché européen pourrait se traduire par l’ouverture de nouveaux bureaux à l’étranger et des acquisitions d’acteurs locaux. «Notre ambition est d’accompagner 30 000 commerçants d’ici 2020», indique Dimitri Farber, co-fondateur de Tiller.

Tiller : les données clés

Fondateurs : Josef Bovet, Vincent Oliveira et Dimitri Farber
Création : 2014
Siège social : Paris
Activité : solution de caisse enregistreuse sur tablette
Effectifs : 150 collaborateurs
Financement : 12 millions d’euros en juin 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

1 thought on “Tiller encaisse 12 millions d’euros pour s’étendre en Europe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This