ActualitéBusinessData RoomTech

[Touch Marketing] La start-up suisse Poken lève 2 millions de dollars

Poken, start-up suisse spécialisée dans les technologies NFC dans le touch marketing, vient de boucler une levée de fonds de 2M $, auprès de Swisscom Ventures et de Credit Suisse.


Fondée en 2007, la société, jusqu’à présent basée à Lausanne, s’est focalisée essentiellement sur un business BtoB. L’idée développée par l’entreprise : éliminer tous les prospectus, brochures, ou encore cartes de visite pour les remplacer par des informations entièrement numérisées et interactives, accessibles par un système de « poke », en touchant un tag avec son smartphone, dotée d’une application dédiée, ou en touchant ce même tag avec une sorte de petite clef usb, baptisée Poken.

La jeune pousse annonce également l’arrivée d’un nouveau CEO en la personne de Sri Chilukuri et le déménagement de son siège social à Palo Alto, en Californie. Stéphane Doutriaux, fondateur et actuel CEO de Poken, restera pour sa part au sein de l’entreprise en tant que Chief Product Officer.

Pour rappel, la start-up a récemment été primée lors des Global Mobile Awards 2012 à Barcelone. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Pour ceux qui seraient intéressés, sachez que le distributeur exclusif du POKEN en France n’est autre que BV Promo, spécialiste de l’objet publicitaire, situé aux 4 coins de la France.
    Si vous voulez les contacter pour des informations, des tarifs, etc, demandez Laurent BOURASSEAU au 01.60.62.42.50, ou par mail à bvpromo@bvpromo.com ;)

Bouton retour en haut de la page
[Touch Marketing] La start-up suisse Poken lève 2 millions de dollars
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat
Droits voisins: Facebook va rémunérer une partie de la presse française