ActualitéBusinessTransport

TravelCar met la main sur son rival Tripndrive

  • Disposant d’un réseau de 200 agences dans 13 pays en Europe, TravelCar revendique 350 000 utilisateurs.
     
  • TravelCar s’apprête à lancer son service dans les aéroports californiens de Los Angeles et San Francisco.

 

Le spécialiste de la location de voitures entre particuliers TravelCar a annoncé la reprise de son concurrent Tripndrive, dont la liquidation judiciaire avait été prononcée à la mi-mars. Dans le cadre de cette acquisition, la deuxième après le rachat de Carnomise en novembre 2015, les huit collaborateurs de Tripndrive viendront renforcer les effectifs de TravelCar. Cette opération vient s’ajouter au tour de table de 15 millions d’euros réalisé par TravelCar auprès du Groupe PSA et de la MAIF, en février dernier. 

Fondée en 2012 par Ahmed Mhiri et Lotfi Louez, la start-up, baptisée TravelerCar jusqu’à début 2017, propose aux voyageurs, qui laissent leur véhicule sur le parking d’un aéroport, d’une gare ou en centre-ville, de le louer pendant leur absence à d’autres voyageurs. Disposant d’un réseau de 200 agences dans 13 pays en Europe, TravelCar revendique 350 000 utilisateurs.

Cap sur les États-Unis 

En s’emparant de Tripndrive, TravelCar se renforce sur le marché de la location de véhicules entre particuliers. Dans ce secteur, la société doit faire face à des acteurs comme Drivy, qui a levé 31 millions d’euros en avril 2016, OuiCar, contrôlée par la SNCF, Koolicar ou encore LuckyLoc, qui permet de rapatrier le véhicule d'un loueur professionnel pour 1 euro.

Bien implantée en Europe, la start-up mise désormais sur le marché américain pour «faire de TravelCar un champion mondial», explique Lotfi Louez, co-fondateur de TravelCar. Outre-Atlantique, TravelCar s’apprête à lancer son service dans les aéroports californiens de Los Angeles et San Francisco.

Lire aussi : 

Bouton retour en haut de la page
TravelCar met la main sur son rival Tripndrive
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer