ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Uavia lève 2 millions d’euros pour ses drones gérés à distance et sans contact visuel

Le montant

La start-up francilienne Uavia, spécialisée dans les drones gérés à distance, a bouclé un tour de table de 2 millions d’euros. Pour cette opération, la société s’est entourée d’Airbus Ventures, le fonds de capital-risque de 150 millions de dollars créé en 2015 par Airbus, de Sofimac Innovation et du fonds F3A (Fonds Ambition Amorçage Angels), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

Le marché

Fondée en 2015 par Clément Christomanos, Pierre Pelé et Luc Clément, Uavia a vu le jour avec l’ambition de corriger les défaillances relatives à l’usage d’une connexion Wi-Fi ou des ondes radio. Pour cela, la société a eu l’idée d’utiliser le réseau Internet mobile.

La jeune pousse basée à Vitry-sur-Seine a ainsi développé des drones compatibles avec la 3G et la 4G et une plateforme cloud qui permet de contrôler ces drones à distance et sans contact visuel. En mars 2015, l’équipe d’Uavia avait démontré l’étendue du potentiel de sa technologie en parvenant à piloter, depuis San Francisco, un drone situé à Evry.

Pour s’adapter aux besoins des industriels, Uavia a développé la solution Uavia Robotics Platform, une plateforme collaborative conçue pour permettre à plusieurs utilisateurs à travers le monde de pouvoir contrôler en temps réel des flottes hétérogènes de drones et de robots, mais aussi de traiter, analyser et partager les données issues de l’exploitation des drones.

Pour rendre la solution la plus fiable possible, la société a mis au point des algorithmes d’intelligence artificielle, de manière à ce que le drone puisse détecter le plus rapidement possible la perte de connexion et ainsi prendre les décisions en conséquence. Pour assurer la protection des données, la solution est cryptée de bout en bout. Les drones autonomes d’Uavia sont utilisés pour détecter des instrusions sur des sites sensibles, effectuer des contrôles de routine sur des sites industriels ou pétroliers, vérifier l’état des pistes des aéroports ou encore assister les équipes de maintenance sur des voies de chemin de fer.

Sur le marché du drone professionnel, la start-up francilienne doit faire face à plusieurs acteurs. Dans ce secteur, les Français Delair-Tech et Parrot tentent de tirer leur épingle du jeu face à la concurrence internationale, représente notamment par le Chinois DJI.

Les objectifs 

Avec ce tour de table, Uavia prévoit d’accélérer le déploiement de sa solution Uavia Robotics Platform et de renforcer ses effectifs. «Ce tour de table nous permet de renforcer nos capacités et nos équipes techniques (intelligence embarquée, web, traitement de données, robotique) pour accroître encore notre avance technologique. Nous dimensionnons de plus notre organisation commerciale afin d’adresser les secteurs industriels sur lesquels nous observons une traction mondiale», indique Clément Christomanos, co-fondateur et président d’Uavia.

Uavia : les données clés

Fondateurs : Clément Christomanos, Pierre Pelé et Luc Clément
Création : 2015
Siège social : Vitry-sur-Seine
Activité : drones gérés à distance
Financement : 2 millions d’euros en avril 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This