A la uneActualitéActualité Start Me UpEuropeParisStart Me Up

Ulule lève 5 millions d’euros pour imposer son modèle de crowdfunding

Six ans après sa création, Ulule opère sa première levée de fonds importante de 5 millions d'euros, réalisée aupès du fonds Citizen Capital, de l'assureur MAIF et du groupe BNP Paribas. Ce tour de table intervient trois ans après un financement en amorçage de 400 000 euros qui lui avait servi notamment à racheter une autre plateforme de crowdfunding. 

Alors que le marché du crowdfunding est occupé par de nombreux acteurs, Ulule, leader français et européen, revendique 1,2 million de membres et une collecte totale de 61 millions d'euros depuis sa création. En 2015, plus de 296 millions d’euros ont été collectés grâce au crowdfunding, soit 95% de plus qu’en 2014. Si le marché est immense, Ulule doit faire face aux poids lourds américains tel Kickstarter ou Indiegogo, et ceux, qui, pour capter la manne, se placent de plus en plus sur des niches (immobilier, financement PME, cagnottes…)

Le rapprochement avec les banques

D'ailleurs, pour rester dans la course, Ulule a choisi de faire évoluer son modèle vers celui de la cagnotte en ligne, non sans intérêt, puisque le secteur attire au plus haut point les acteurs bancaires. A l'été 2016, la société a ainsi lancé Okpal, un nouvel outil qui permet «une collecte en 2 minutes chrono», soit un modèle très similaire aux Leetchi et autres cagnottes.

Jusqu'à se rapprocher plus concrètement de ses partenaires bancaires? «Pas vraiment. (…) On préfère “brancher” différentes parties prenantes de l’écosystème sur notre incubateur à projets et travailler avec des banques (BNP Paribas est notre partenaire historique); on fait beaucoup de choses de l’autre côté de l’Atlantique avec la Banque Nationale du Canada», explique à Frenchweb Alexandre Boucherot. Leader du financement participatif, Ulule se dirige donc vers un modèle hybride, entre la Fintech et l'économie collaborative.

Autre diversification, celle dans le magasin physique avec l'ouverture à la rentrée d'une boutique pour y vendre des produits des projets sur sa plateforme.

«Nous allons très certainement doubler notre chiffre d’affaires 2016 vs 2015, sachant que nous étions bénéficiaires en 2015. Pour autant, rien n’est gagné et les enjeux à venir sont immenses : accélérer sur l’internationalisation et la création de nouveaux outils»; précise Alexandre Boucherot. Et d'ajouter: «Nous ne courons pas pour les 24 prochains mois mais pour faire d’Ulule un acteur de référence mondial dans les 5 à 10 années qui viennent».

Avec ce tour de table, Ulule entend financer sa technologie et se déployer en Europe, là où elle n'aura pas à affronter directement les Américains. Elle compte également «tripler ses effectifs» dans les dix-huit mois à venir. Son positionnement reste, lui, généraliste, orienté sur des projets «qui ont du sens, solidaires, créatifs ou encore qui redonnent du pouvoir au citoyen au service du bien commun». 

[tabs]

[tab title= « Ulule : les donnes clés »]

Date de création: 2010

Siège: Paris

Fondateurs: Alexandre Boucherot, Arnaud Burgot

Effectifs: 25

[/tab]

[/tabs]

[FW500 Fintech] Ulule, la plateforme de crowdfunding aux ambitions internationales

REVOIR: [We Love Entrepreneurs] Alexandre Boucherot (Ulule): «C’est passionnant de créer de la croissance»

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “Ulule lève 5 millions d’euros pour imposer son modèle de crowdfunding”

  1. 61 millions collectés en 6 ans, cela fait un chiffre d’affaires hors taxes de 5 millions soit une commission ou chiffre d’affaires pour Ulule d’environ 2,5 millions d’euros sur une période de 6 ans. Malheureusement Ulule se heurte à la fameuse loi applicable à toutes les plateformes dont celles du Crowdfunding : the winner takes all : Kickstarter a dépassé les 3 milliards de dollars collectés sur la même période. Vouloir copier le business de Leetchi (CMB Arkéa) ou créer un point de vente physique sont des stratégies hasardeuses qui peuvent faire grimper le chiffre d’affaires à court terme mais pas la rentabilité ni créer une position de « référence mondial à 10 ans ».
    Game is over! Kickstarter a déjà gagné la course pour les 5 prochaines années. Ensuite c’est une autre histoire car les plateformes de crowdfunding vont tout simplement disparaître, la nature même du business digital ayant horreur des intermédiaires…

  2. 61 millions collectés en 6 ans, cela
    fait un chiffre d’affaires hors taxes de 5 millions soit une
    commission ou chiffre d’affaires pour Ulule d’environ 2,5 millions
    d’euros sur une période de 6 ans. Malheureusement souvent pour les
    acteurs français (sauf leader mondiale blablacar sur sa niche, par
    exemple), Ulule se heurte à la fameuse loi applicable à toutes les
    plateformes dont celles du Crowdfunding : the winner takes all :
    Kickstarter a dépassé les 3 milliards de dollars collectés sur la
    même période. Vouloir copier le business de Leetchi (CMB Arkéa) ou
    créer un point de vente physique sont des stratégies hasardeuses
    qui peuvent faire grimper le chiffre d’affaires à court terme mais
    pas la rentabilité ni créer une position de « référence
    mondiale à 10 ans ».
    Game is over! Kickstarter a déjà gagné
    la course pour les 5 prochaines années. Ensuite c’est une autre
    histoire car les plateformes de crowdfunding vont tout simplement
    disparaître, la nature darwiniste accélérée même du business
    digital ayant horreur des intermédiaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This