AcquisitionActualitéTech

Viber racheté par Rakuten 900 millions de dollars pour son écosystème

La connaissance de Viber sur ses 300 millions d’utilisateurs a séduit le groupe japonais.

viberDernier épisode de la série « racheté – pas racheté » pour Viber. Alors que depuis plusieurs jours les rumeurs d’un achat par un conglomérat asiatique avait été émise, puis démenties, de toutes parts, l’annonce est désormais officielle : l’application de communication en VoIP a été rachetée par Rakuten pour 900 millions de dollars (657 millions d’euros).

Le géant du Web japonais qui souhaite devenir « le numéro 1 mondial des services sur Internet » s’était déjà offert Kobo, le fabricant des liseuses d’eBook, et l’européen Wuaki.tv en 2012. Il estime aujourd’hui que Viber et ses 300 millions d’utilisateurs lui permettront d’accélérer en ce sens. Mais c’est surtout l’écosystème du logiciel et sa connaissance des membres que le groupe a voulu acquérir.

« Viber a mis en place un grand marché de la vignette et dispose d’un énorme potentiel en tant que plateforme de jeux. Autrement dit, Viber comprend comment les gens souhaitent s’engager et a construit le seul service qui tient ses promesses à tous les niveaux » explique Hiroshi Mikitani, PDG de Rakuten, qui estime que « cela fait de Viber la plate-forme d’engagement idéale et totale des consommateurs au moment où Rakuten cherche à apporter sa profonde compréhension du consommateur à de vastes nouveaux publics ».

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. JessicaDjaafar frenchweb je savais pas que le groupe Rakuten s’intéressait à ce genre de services!

Bouton retour en haut de la page
Viber racheté par Rakuten 900 millions de dollars pour son écosystème
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs