AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsTech

VR : Google met la main sur Lytro pour 40 millions de dollars

La semaine passée, Google dévoilait Welcome to Light Fields, une application de réalité virtuelle qui s’appuie sur un algorithme pour créer des photos et des vidéos en réalité virtuelle plus réalistes. Or la photographie Light Field avait été popularisée dès 2014 par Lytro, une entreprise californienne spécialisée dans l’imagerie du champ lumineux, qui avait été la première à proposer un appareil photo reposant sur cette technologie. Pour améliorer cette dernière, la filiale d’Alphabet s’est donc naturellement intéressée à cette société.

L’intérêt de Google pour Lytro a finalement abouti à l’acquisition de l’entreprise. Selon TechCrunch, l’opération prendrait la forme d’une vente d’actifs s’élevant aux alentours de 40 millions de dollars. Une autre source citée par le média américain fait état d’une transaction de 25 millions de dollars, ce qui témoigne de la mauvaise situation financière de l’entreprise. En effet, ces montants apparaissent bien faibles face aux 360 millions de dollars de valorisation de Lytro lors de son tour de table de 60 millions de dollars l’an passé. Au total, la société avait levé plus de 200 millions de dollars depuis sa création.

Lytro, pionnier de la photographie Light Field 

Fondée en 2006 par Ren Ng, Lytro développe une technologie de «photographie de champ lumineux», qui capture des données en profondeur pour proposer des caméras nouvelle génération. S’adressant d’abord à des photographes confirmés, avec son appareil photo Illum, Lytro a pivoté pour s’orienter vers le monde de la production cinématographique numérique.

La start-up basée à Mountain View, comme Google, a présenté fin 2015 la caméra Immerge, la première au monde embarquant la technologie Light Field pour la réalité virtuelle. L’entreprise américaine a poursuivi sur sa lancée en 2016 en dévoilant la caméra Cinema, qui permet de modifier rapidement le focus et la profondeur de champ afin de faciliter le travail sur les effets spéciaux. Concrètement, cette caméra pourrait signer la fin du fond vert.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This