ActualitéData RoomMarketing & CommunicationMedia

Yahoo! arrête les frais avec son service Maps et recentre ses activités

Yahoo! met un point final à l’aventure Yahoo! Maps. Si certaines fonctions de cartographie devraient rester compatibles avec des services comme Flickr ou le moteur de recherche, l’outil de navigation de Yahoo!, lancé il y a huit ans, sera fermé d’ici à la fin du mois de juin, a annoncé le groupe américain. Le secteur de la navigation en ligne est devenu de plus en plus concurrentiel et la firme de Marissa Mayer devait affronter la concurrence d’Apple et Google.

Difficile de rivaliser face à Google et Apple

La firme a la pomme a en effet décidé de garder un pied sur ce créneau. Après avoir lancé son application «Plan», la firme de Cupertino a ouvert en octobre 2014 un service, «Maps Connect», qui propose aux commerçants physiques de renseigner leurs informations (localisation, horaire, pages sur les réseaux sociaux) afin d’enrichir son service. Et pour accélérer, elle a récemment mis la main sur Coherent Navigation, une start-up américaine qui développe des solutions reposant sur la technologie iGPS (High Integrity GPS), plus précise que celle du GPS. Enfin, Yahoo! devait affronter le mastodonte Google et son Google Maps qui bénéficie des utilisateurs du moteur de recherche de sa maison-mère.

Dans les deux cas, ces rivaux bénéficient d’un atout de taille: leurs bases d’utilisateurs d’iPhone ou de smartphones Android, là où Yahoo! ne dispose pas de système d’exploitation mobile.

Recentrer l’activité sur la recherche et les contenus

Yahoo! a également annoncé la fermeture d’autres services comme Yahoo! Music en France et au Canada ou encore Yahoo! Movies en Espagne. En recherche de nouvelles sources de revenus, la firme de Marissa Mayer justifie ce choix par sa volonté de se recentrer sur ses activités phares : la recherche, la communication et les contenus en ligne.

En ce qui concerne la recherche, Yahoo! a renégocié en avril son contrat qui l’associe avec Bing, le moteur de Microsoft, depuis 2009. Yahoo! obtenait ainsi davantage de possibilités en matière de mise en page et d’affichage pour les recherches effectuées sur mobile et ordinateur. Yahoo! s’est recentré l’an passé dans les digital magazines, avec le lancement de titres comme Yahoo! Food et Yahoo! Tech, une déclinaison française de ce dernier ayant même vu le jour en mai dernier. Sur le plan éditorial, la plateforme enrichie ses contenus avec ceux de partenaires médias comme Le FigaroBegeek et Ubergizmo.

L’objectif de Yahoo! est de toucher de nouveaux internautes et attirer ainsi les investissements publicitaires. D’ailleurs, lors du lancement de Yahoo! Tech en France, un partenariat avec été noué avec Volkswagen. Au premier trimestre, Yahoo! a publié un chiffre d’affaires de 1,2 milliards de dollars, en hausse de 8% sur un an, pour un résultat net de 21 millions de dollars.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Yahoo! arrête les frais avec son service Maps et recentre ses activités
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link