ActualitéBusinessTech

Yahoo Japan va fusionner avec le réseau social Line

AFP

Les sociétés japonaises Z Holdings (filiale de SoftBank et maison mère du portail Yahoo Japan) et Line (messagerie/réseau social très populaire au Japon) ont annoncé officiellement lundi leur intention de fusionner, un mouvement censé leur permettre d’atteindre une taille suffisante pour continuer à prospérer face aux géants étrangers. Un accord de principe a été trouvé qui doit encore être confirmé par une entente définitive prévue en décembre et une intégration qui devrait être bouclée en octobre 2020, selon un communiqué.

Line est une messagerie instantanée couplée à un réseau social qui compte plus de 80 millions d’abonnés au Japon et Yahoo Japan un portail qui offre de nombreux services (recherche, informations, achats, courtage en ligne, voyages, paiement). Il compte environ 40 millions de souscripteurs.

« Les conditions sociales et industrielles qui nous entourent changent radicalement et quotidiennement au niveau mondial. Sur le marché de l’Internet en particulier, les sociétés étrangères, notamment celles basées aux Etats-Unis et en Chine, dominent de manière écrasante», ont souligné les parties prenantes dans leur communiqué. « Il existe actuellement une grande différence de taille entre ces sociétés étrangères et celles du Japon et d’autres pays asiatiques. En outre, au Japon, le recours à l’intelligence artificielle et à la technologie face à la baisse de main-d’oeuvre et aux conséquences des catastrophes naturelle présente un potentiel considérable», ont-elles ajouté.

« Nous avons depuis longtemps une vision commune, et plus qu’une relation de rivaux, il existe entre nous une émulation», a déclaré le patron de Line, Takeshi Idezawa, lors d’une conférence de presse lundi en fin de journée à Tokyo. « Ce que nous attendons de cette fusion, c’est devenir une des grandes entreprises de l’intelligence artificielle en Asie», a ajouté son homologue de Yahoo Japan, Kentaro Kawabe.

« Il y a une complémentarité entre nos services, qui fait que chacun compense les points faibles de l’autre: Yahoo Japan n’a pas de service de messagerie, Line est puissant dans ce domaine. Mais Line n’a pas de prestation de commerce en ligne, contrairement à Yahoo», a-t-il détaillé. En outre, selon M. Kawabe, il existera des synergies de groupe, qui permettront à SoftBank d’aller encore plus au-delà du rôle d’opérateur 5G, avec une vaste palette de services associés offerts par Yahoo Japan et Line.

SoftBank veut jouer « un rôle moteur dans le monde »

« Nous y voyons aussi une autre synergie en termes de puissance d’investissement, ainsi que dans les fintech (technologies pour la finance, NDLR) avec les services de paiement sur mobile», a insisté M. Idezawa. Il a aussi souligné l’importance de s’allier pour proposer des prestations plus commodes dans une diversité de domaines à l’ère des objets connectés. « Il y a encore plein de problèmes de société que nous pouvons résoudre par les technologies», a de son côté estimé M. Kawabe, citant les difficultés posées par le vieillissement de la population et l’assistance aux secours lors des catastrophes naturelles. Un accord de principe pour la fusion a été trouvé, qui doit encore être confirmé par une entente définitive prévue en décembre.

L’intégration proprement dite doit être bouclée en octobre 2020. Line est une messagerie instantanée couplée à un réseau social qui compte plus de 80 millions d’abonnés au Japon et plusieurs autres millions ailleurs en Asie. Yahoo Japan est un portail internet qui offre de nombreux services (recherche, informations, achats, courtage en ligne, voyages, paiement). Il compte environ 40 millions de souscripteurs. Les deux sociétés comptent quelque 20 000 salariés.

Cette opération implique SoftBank (filiale mobile japonaise de SoftBank Group, mastodonte de l’investissement dans les technologies), Naver (firme sud-coréenne maison-mère de Line), Z Holdings (filiale de SoftBank et maison mère du portail Yahoo Japan) et Line Group, société cotée au Japon. « SoftBank a pour objectif de devenir une entreprise de premier plan qui joue un rôle moteur au Japon, en Asie et dans le monde. L’intégration prévoit la coopération commerciale entre SoftBank, Naver, Z Holdings et Line dans divers domaines et industries, notamment l’intelligence artificielle, la recherche sur Internet, les télécommunications, la publicité, les paiements, la communication, etc», est-il indiqué.

Au terme des échanges d’actions et autres transactions, Z Holdings restera l’entité-mère cotée de Line et Yahoo Japan. Z Holdings sera détenue à parité par SoftBank et Naver, selon le communiqué. Ce projet de fusion avait largement été éventé dans la presse nippone dès la semaine passée. L’action Line prenait néanmoins 2,38% à 5 160 yens dans les premiers échanges, et Z Holdings 0,95% à 421 yens.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Yahoo Japan va fusionner avec le réseau social Line
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link