ActualitéAfriqueBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsTransport

Heetch lève 4 millions d’euros supplémentaires pour accélérer son expansion en Afrique francophone

En mai dernier, Heetch levait 34 millions d’euros pour accélérer son déploiement en Afrique francophone, lancé près d’un an plus tôt. Aujourd’hui, AfricInvest, fonds d’investissement basé en Tunisie, investit 4 millions de dollars (environ 3,6 millions d’euros) supplémentaires dans la série B de la plateforme française de VTC, selon TechCrunch. AfricInvest rejoint ainsi Cathay Innovation, Total Ventures, Idinvest Partners, Innov’Allianz, Alven, Felix Capital et Via ID au capital de Heetch.

Créé en 1994 à Tunis, AfricInvest a une longue expérience du continent et compte un total d’actifs sous gestion d’environ 1,5 milliards de dollars. La société est présente à Abidjan, Alger, Casablanca, Dubaï, Lagos, Le Caire, Nairobi, Port Louis, Tunis ainsi qu’à Paris. Elle le sera également prochainement à Johannesburg. Dernièrement, AfricInvest avait par exemple investi dans l’entreprise kenyane Prime Bank ou encore dans iSON Xperiences, une société spécialisée dans le service clients et opérant dans 14 pays sur le continent et en Inde. Plus tôt cette année, AfricInvest s’était allié à Cathay Innovation pour former le « Cathay AfricInvest Innovation », véhicule de financement à hauteur de 150 millions d’euros pour financer les cale-up du continent africain.

Avant le lancement de sa série B, Heetch avait levé 16,5 millions d’euros en janvier 2018 pour s’étendre à l’international, et notamment en Europe, en commençant par Londres, où Uber venait de perdre sa licence d’exploitation. L’entreprise fondée en 2013 avait précédemment réuni 10 millions d’euros en septembre 2017 pour se relancer, quelques mois après avoir été condamné à verser 400 000 euros aux taxis et suspendu son application.

Des marchés qui « représentent de magnifiques opportunités pour Heetch »

La même année, Heetch, d’abord positionné en tant que service de covoiturage nocturne, avait pivoté pour devenir une plateforme de VTC, investissant un marché ultra-concurrentiel occupé par Uber, Kapten ou Bolt. Contrairement à ces derniers, qui tentent chacun de devenir la « super-app » de la mobilité en proposant, entre autres, VTC et vélos ou trottinettes électriques, Heetch a préféré miser sur une approche « plus conviviale » (discussion avec le chauffeur, paiement par cash possible…) dans l’espoir de séduire une clientèle plus jeune. Pour se rémunérer, la jeune pousse prélève une commission de 15% sur chaque course, contre 25% chez Uber, leader du marché.

L’arrivée d’AfricInvest au capital de l’entreprise vient renforcer sa concentration sur le Maghreb et l’Afrique francophone centrale et de l’Ouest, des marchés qui « représentent de magnifiques opportunités pour Heetch », nous indiquait en mai dernier Teddy Pellerin, co-fondateur et CEO de Heetch. « Sur des villes en forte croissance et aux infrastructures de transport public réduites, nous avons la possibilité de contribuer à améliorer la mobilité des citadins », estimait-il. Lors d’un tel déploiement, Heetch s’associe avec un entrepreneur local afin de créer une entreprise en partie française et en partie locale.

Aujourd’hui, Heetch est présent dans neuf villes en France (Paris, Lyon, Marseille, Nice, Nantes…), en Belgique (Bruxelles), au Maroc (Casablanca, Rabat, Marrakech), en Côte d’Ivoire (Abidjan), en Algérie (Alger) et au Cameroun (Douala).

Retrouvez notre interview de Teddy Pellerin, co-fondateur et CEO de Heetch, en mai dernier:

Heetch: les données clés

Fondateurs: Teddy PellerinJacob Mathieu et Aylic Petit
Création: 2013
Siège social: Paris
Marché: mobilité
Activité:
plateforme de VTC


Financement: 4 millions de dollars en novembre 2019 auprès d’AfricInvest

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Heetch lève 4 millions d’euros supplémentaires pour accélérer son expansion en Afrique francophone
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Copy link