ActualitéBusinessFrenchTechInvestissementsLes levées de fondsParisTech

Yes We Hack lève 4 millions d’euros pour renforcer sa plateforme d’hackers éthiques à l’international

Le montant

Yes We Hack, la plateforme qui met en relation des organisations ou projets ayant des besoins en matière de sécurité informatique avec une communauté de personnes compétentes, annonce une levée de 4 millions d’euros réalisée auprès d’Open CNP, programme de corporate venture de CNP Assurances, et de Normandie Participations.

Le marché

Le Bug Bounty, c’est-à-dire ‘la prime à la faille’, se développe de plus en plus dans l’Hexagone. Face aux menaces en termes de cybersécurité de plus en plus d’entreprises ou d’organisations passent par des « hackers éthiques » récompensés s’ils parviennent à trouver une faille dans leur système. Une façon de repérer les vulnérabilités.

Fondé en 2013 par Guillaume Vassault-Houlière et Manuel Dorne, Yes We Hack revendique plus de 7 000 hackers éthiques répartis dans 120 pays sur sa plateforme. Les entreprises l’utilisent pour sécuriser leurs périmètres exposés et rechercher les vulnérabilités de leurs sites web, applications mobiles, infrastructures et objets connectés. Dailymotion, Orange ou encore OVH, font partie des entreprises qui sont déjà passées par ces services. «Yes We Hack mobilise l’intelligence collective pour pallier la pénurie croissante de compétences en cybersécurité- l’un des défis majeurs des prochaines décennies », explique Guillaume Vassault-Houlière, CEO.

Sur le marché des Bug Bounty, on peut aussi citer la présence de l’acteur français Yogosha.

À noter qu’à l’issue de cette levée, l’entreprise étoffe son conseil stratégique avec l’arrivée de Laurent Seror, président d’Outscale, d’Eric Leandri, PDG de Qwant ainsi que de Charles Beigbeder et Jonathan Denais d’Open CNP.

Les objectifs de la Start-up

L’opération a pour objectif de renforcer le développement de l’entreprise en France et d’accélérer sa présence à l’international, notamment en Europe et en Asie.

Yes We Hack: les données clés

Fondateur: Guillaume Vassault-Houlière, Manuel Dorne
Création: 2013
Siège: Paris
Activité: Bug Bounty
Financement: 4 millions en février 2019

Plus d'infos

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Un commentaire

Share This