ActualitéEuropeRetail & eCommerce

Zalando sacrifie sa rentabilité au profit de sa croissance

Zalando a publié ses résultats pour le troisième trimestre 2015. Le chiffre d’affaires de l’e-commerçant allemand a bondi de plus de 41% sur la période, à un niveau compris entre 707 et 717 millions d’euros. Cette performance vient s’ajouter à celles réalisées lors des précédents trimestres permettant ainsi à la société de voir son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année atteindre plus de 2,08 milliards d’euros, soit une progression de 35% par rapport à l’an passé à la même période.

En dépit de cette forte croissance, son Ebit (le bénéfice avant intérêts et impôts) reste négatif, dans une fourchette comprise entre 27 et 41 millions d’euros depuis le début de l’année, indique le groupe. Un résultat qui reflète le choix de l’entreprise : financer la croissance plutôt que la rentabilité.

Gagner des parts de marché

«Les résultats sont en ligne avec notre stratégie d’investir dans la croissance à long terme», confirme Rubin Ritter, membre du directoire de Zalando dans un communiqué. « Nous restons attachés à notre trajectoire de croissance rentable, mais nous sommes prêts à échanger une certaine rentabilité pour accélérer notre croissance et gagner des parts de marché». Car l’e-marchand entend prendre du poids au plus vite face à des concurrents européens ou locaux comme le Britannique Asos ou le Français Menlook, qui le concurrence sur plusieurs gammes de produits, ou Sarenza sur les chaussures.

Une stratégie peu ou prou similaire à celle d’Amazon, souvent resté déficitaire pour financer sa croissance et conquérir des parts de marché dans un secteur de l’e-commerce ultra-concurrentiel, où les économies d’échelles peuvent faire la différence. Au second trimestre, la firme de Seattle a cependant publié un bénéfice net de 92 millions de dollars.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Zalando sacrifie sa rentabilité au profit de sa croissance
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link