Actualité

[3 questions à] Cédric Giorgi, co-fondateur de Cookening

Présenté comme « l’Airbnb de la table d’hôte », Cookening est un site qui met en relation des hôtes et des voyageurs, avec pour dénominateur commun le partage d’un bon repas.

Son co-fondateur, Cédric Giorgi, avait donné le coup d’envoi de la phase de pré-lancement en novembre dernier. Une version qui ne permettait alors qu’aux hôtes de se créer un profil.

Après 6 mois de travail, les équipes de la start-up annoncent officiellement le lancement public du service.

Le point sur les avancées et les perspectives de Cookening, avec Cédric Giorgi, également speaker à la prochaine édition de LeWeb London.

[FW] Concrètement, que propose désormais la nouvelle version de Cookening ?

Cédric Giorgi : « La plateforme Cookening propose désormais l’intégralité de ses fonctionnalités. Cela passe notamment par le système de réservation, de paiement en ligne via la solution MangoPay de Leetchi. Cookening permet également d’effectuer différentes recherches et propose aussi un système de recommandation. Enfin, nous annonçons également aujourd’hui le lancement de notre plateforme en français. C’est un aspect qui a largement été plébiscité lors de notre phase de beta privée. Nous étions partis sur le principe que si les hôtes étaient pêts à accueillir des touristes étrangers à leur table cela ne les dérangerait pas d’évoluer sur une plateforme en anglais. C’était une erreur ! »

[FW] Quelles sont vos premières metrics ? Correspondent-elles aux objectifs fixés ? Avez-vous rencontré certains obstacles en particulier ?

Cédric Giorgi : « Six mois après le pré-lancement, nous comptons aujourd’hui 30 tables d’hôte en ligne, dont deux tiers se situent en région parisienne. Nous recensons également un peu plus de 1500 internautes inscrits sur la plateforme et quelques dizaines de repas ont déjà été organisés. Pour le moment, notre communauté est encore restreinte mais cela s’explique notamment par notre système de beta privée qui nous a empêché de toucher certaines cibles finales, comme les expatriés par exemple. Nous sommes passés par une phase d’évangélisation. Nous créons un usage, et ce n’est pas parce que le concept est simple qu’il ne faut pas s’attacher à l’expliquer dans les détails. Un aspect qui a largement été pris en compte dans notre version publique. Aujourd’hui, je ne veux pas parler de déception mais c’est vrai que j’en veux toujours plus et que je suis également quelqu’un de gourmand sur le plan business… »

[FW] Quelles sont les ambitions de Cookening ?

Cédric Giorgi : « Actuellement nous sommes trois associés sur le projet et nous nous développons sur fonds propres. Nous cherchons donc, dans un premier temps, à finaliser un premier tour d’amorçage qui nous permettra d’étoffer et de structurer les équipes et de mettre l’accent sur le marketing. L’objectif, ensuite, est d’améliorer en permanence la plateforme et d’atteindre plusieurs centaines de repas organisées à la rentrée 2013. Pour l’heure, nous souhaitons valider l’offre à Paris et en France avant de regarder à l’international. Aujourd’hui, nous sommes plusieurs acteurs sur ce marché à peu près au même stade de développement. Il n’y a donc pas encore de véritables leaders… »

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[3 questions à] Cédric Giorgi, co-fondateur de Cookening
Développement web: SensioLabs, le Français à l’origine de Symfony, le framework téléchargé 3 milliards de fois
[WILD CARD] T’occupe, Google s’occupe de tout !
EdTech: Humanroads lève 1,5 million d’euros pour faciliter l’orientation scolaire et professionnelle
[DECODE Talent] De journaliste à directrice marketing de Microsoft US, le parcours de la Française Valérie Beaulieu
LegalTech: 2,5 millions d’euros pour la plateforme de mise en relation entre avocats et clients d’Avoloi
VTC: Grab lève 856 millions de dollars pour se développer dans les services financiers
Share via
Copy link