BusinessRetail & eCommerce

[3 questions à] Françoise Govare: « Renaissance Factory compte reprendre 2 à 4 sites marchands par an »

Fondée fin 2012, la société Renaissance Factory se présente comme un accélérateur de sites dédié au lancement ou à la reprise de plateformes marchandes. Imaginé par Aurélia Denoual, Jean Sébastien Grainzevelles, Françoise Govare et Phetdavanh Sisombath, le projet a déjà bénéficié du soutien financier de trois fonds d’investissement: OTC, Kima Ventures et Angyal.

Frenchweb revient en détails sur ce modèle avec Françoise Govare, CEO de la structure.

[FW] Renaissance Factory se présente comme un « accélérateur de sites ». Pouvez-vous revenir sur cette notion et nous expliquer votre fonctionnement ?

Françoise Govare: « Accélérateur de sites car nous apportons au sites concernés des compétences transversales à un moment crucial de leur histoire. Tout part de l’observation que nous avons fait en discutant avec des entrepreneurs ainsi que des dirigeants de fonds d’amorçage notamment. Il y a beaucoup d’idées innovantes qui démarrent grâce à internet, de fondateurs pleins d’énergie et convaincus de leur business model. Les démarrages sont souvent enthousiasmants.

Cependant, après une phase d’euphorie, il arrive que le modèle patine et qu’il faille se réorienter ou changer de stratégie : les investisseurs ont parfois du mal à accompagner les fondateurs sur la durée et on s’aperçoit alors que des compétences sont manquantes dans le projet (technique, marketing ou vision globale stratégique quand on a le nez dans le guidon). La solitude du fondateur qui est une force au démarrage (agilité, structure de coûts faible) se révèle alors un handicap. Notre plateforme permet de développer sur une structure erp stable, avec l’appui d’une base de clients performante, des compétences mutualisées en marketing web, conduite de projets et une vision stratégique globale en appui au projet. Tout ceci pour atteindre le stade supérieur d’un modèle e-commerce en croissance, et rapidement rentable. »

[FW] Pouvez-vous détailler l’exemple « CosyForYou » en apportant des informations chiffrées et en précisant les résultats issus de votre action ?

photo équipeRF

Françoise Govare: « Nous avons repris CosyForYou en décembre 2012. Depuis lors, nous avons complété notre analyse du potentiel de ce site de linge de maison afin de construire un positionnement stratégique original sur le sur-mesure et le personnalisable qui sont une attente forte des clients dans le linge de maison, basculé le site sur notre ERP pour plus d’efficacité et d’automatisation, reconstruit une offre originale avec des marques exclusives et un design graphique plus moderne, conclu des partenariats avec de grands opérateurs du sur-mesure et des fabricants qualitatifs pour le personnalisable. Nous sommes maintenant en train de mettre la dernière main à un plan marketing très efficace pour faire connaître CosyForYou auprès des internautes. Nous vous communiquerons très bientôt le résultat de ce plan d’actions sur-vitaminé. »

[FW] Des nouveaux projets sont actuellement en cours d’étude. Comment sélectionnez-vous les sociétés dans lesquelles vous intervenez ? Quel est votre rythme d’intervention?

Françoise Govare: « Nous sommes désireux de recevoir des projets ayant du potentiel et déjà quelques mois d’existence au minimum car nous en apprenons énormément sur les réussites et les échecs de ces premiers mois d’existence. Au-delà de l’étude du BP, des KPI’s et des premiers résultats, nous apprenons énormément des premiers échanges avec nos interlocuteurs : le feeling avec l’équipe des fondateurs et la transparence de nos échanges constituent la garantie d’une collaboration réussie jusqu’à la reprise du projet. Nous ne sommes pas là pour juger les résultats obtenus mais plutôt pour nous projeter dans l’avenir avec eux. Notre objectif est de reprendre de 2 à 4 sites par an. »

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] Françoise Govare: « Renaissance Factory compte reprendre 2 à 4 sites marchands par an »
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link