ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[3 questions à] Kathrin Parmentier, country manager de Zalando France

La site berlinois de vêtements et de chaussures en ligne Zalando lance une place de marché en France, un programme de partenariats avec des marques et des fournisseurs qui pourront commercialiser leurs propres produits. Zalando a déjà testé son modèle en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas, qui, en dehors de la logistique, prendra en charge le reste des prestations liées aux ventes.

Kathrin Parmentier est country manager de Zalando pour la France :

photo Kathrin Parmentier - Zalando

[FW] Quels sont les chiffres de Zalando à ce jour ?

Zalando a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires net de 1,15 milliard d’euros, soit une croissance de 125% par rapport à 2011. Concernant l’audience, la France est un de nos premiers marchés hors Allemagne. Nous touchons mensuellement plus de 10 millions de visiteurs uniques, et notre base client est en constante augmentation. Nous sommes particulièrement fiers de leur fidélité, que nous entretenons entre autres au travers d’un échange très ouvert avec eux sur nos réseaux sociaux. Notre page Facebook par exemple compte actuellement plus de 116 000 fans.

[FW] Vous lancez une marketplace en France, après l’avoir testée en Allemagne : quels sont les retours obtenus sur là-bas ?

Depuis le démarrage du programme en Allemagne nous avons formé des collaborations avec plus de 60 partenaires dans toutes nos catégories produit : vêtements, chaussures, accessoires, maison et sport. Les retours sont extrêmement positifs, nos clients apprécient notamment l’amélioration de la disponibilité de tailles et l’élargissement du choix apportés par ces partenariats.

[FW] Comment allez-vous travailler concrètement le marché français sur ce modèle de marketplace ?

L’objectif premier est évidemment d’intégrer les marques qui font le plus de sens pour le marché français. Selon les cas, il peut s’agir de développer le volume réalisé avec des marques avec lesquelles nous travaillons déjà en négoce, ou d’intégrer de toutes nouvelles marques. Notre politique est de travailler en priorité avec une marque sur le marché dont elle est originaire ou sur lequel elle est la plus pertinente, puis de lui proposer la possibilité de se développer avec nous dans d’autres marchés – l’Allemagne ou les Pays-Bas par exemple – pour peu qu’elle y ait une réelle notoriété et les capacités logistiques correspondantes. De la même manière, certaines collaborations existant dans d’autres pays pourront être étendues à la France.

Pour nos clients, il est important que l’expérience client soit la même quel que soit le vendeur : la livraison et le retour sont gratuits, quel que soit le vendeur du produit, et Zalando reste l’unique interlocuteur en termes de service client. Charge ensuite à notre service client d’assurer l’intermédiation avec les services de nos partenaires.

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] Kathrin Parmentier, country manager de Zalando France
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link