Actualité

[3 questions à] Rodolphe Pelosse, directeur du développement de MeltyNetwork

Vendredi dernier, Melty et la marque Coca-Cola ont mis en place le dispositif « Coca-Cola zero Gaming Zone ».

Il s’agit d’un espace éditorial co-édité et consacré exclusivement à l’univers du jeu vidéo dans sa globalité. Dédié aux gamers de tous profils (core mais aussi occasionnels) et plus largement aux 15-30 ans, l’espace en ligne propose des articles, des rubriques, des reportages vidéo, de l’actualité, des tests. Il est orchestré par quatre animateurs (Bertrand Amar, Bruce Grannec, Fanny Bouton, Carole Quintaine) ainsi qu’un rédacteur en chef et des rédacteurs.

Pour l’heure, Melty ne communique pas encore sur les premières metrics liées à cette opération, mais témoigne d’un bon accueil notamment sur les réseaux sociaux.

Rodolphe Pelosse, directeur du développement de MeltyNetwork, revient en détails sur cette opération.

[FW] Pourquoi Melty a choisi de mettre en place cette opération avec Coca-Cola ? Quels sont vos objectifs derrière ce dispositif ?

Rodolphe Pelosse: « C’est Coca Cola zéro accompagné par leur agence Starcom qui a choisi de travailler avec Melty après une compétition qui a eu lieu en début d’année. Auparavant, la Gaming Zone était « hébergée » par MSN. Coca Cola zero se positionne comme un acteur incontournable sur l’univers du jeu vidéo. L’idée est de faire de la Coca-Cola zero Gaming Zone, le site de référence sur l’information du jeu vidéo. L’univers du jeu vidéo représentait d’importantes audiences sur Melty, mais nous ne couvrions pas tous les sujets, avec la Coca-Cola zero Gaming Zone, nous allons produire beaucoup plus, sur des sujets plus larges. »

[FW] Combien de personnes chez Melty ont été mises à contribution ? Pendant combien de temps ?

Rodolphe Pelosse: « Une équipe complète, composée de développeurs, graphistes, rédacteurs, notre structure de production audiovisuelle (meltyProd), s’est investie sur la Coca-Cola zero Gaming Zone. Au total, moins de 8 semaines de développement ont été nécessaires, pour un site au design innovant. »

[FW] Melty avait-il déjà mis en place des opérations similaires?

Rodolphe Pelosse: « Nous réalisons beaucoup d’opérations de Branding, d’opérations spéciales, événementielles. Ce dispositif est une opération de native advertising pure et dure : nous sommes dans une position de co-édition réelle avec Coca-Cola zéro qui apporte leur part de contenu.

D’autres opérations de ce type là sont en cours avec quelques annonceurs. Nous travaillons à d’autres projets sur d’autres thématiques fortes. Enfin, nous cherchons systématiquement à trouver des moyens de mettre notre créativité et nos compétences technologiques fortes au service des annonceurs afin de leur apporter des audiences impliquées, engagées avec qui ils vont pouvoir initier une relation. Nous avons tout en interne pour pouvoir répondre à ce type de problématique : une structure de production vidéo, des développeurs, des graphistes, des rédacteurs et notre outil qui permet de driver les audiences jeunes rapidement vers nos contenus. »

Bouton retour en haut de la page
[3 questions à] Rodolphe Pelosse, directeur du développement de MeltyNetwork
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux