Data Room

300 000 morceaux de musique gratuits sur Jamendo !

Le catalogue de la fameuse plateforme de musique libre Jamendo vient de passer les 300 000 unités.

Des centaines de morceaux y sont ajoutés chaque jour par des artistes à le recherche de visibilité et souhaitant partager leurs créations sans contrainte et sans Sacem, comme se plait à le rappeler Jamendo.. Depuis 2008, le site est entré dans une épreuve de force avec la société d’auteurs française.

Chaque musicien peut à tout moment contrôler sa popularité avec des statistiques précises et adhérer à des programmes commerciaux pour avoir la possibilité d’être rémunéré (50% des recettes) et encore plus diffusé.

A travers Jamendo PRO, le site propose en effet une licence commerciale sur une sélection de 90 000 morceaux qui permet, là encore, aux diffuseurs des redevances des sociétés de collecte. Le service s’adresse aussi bien aux éditeurs de contenus pour des forfaits de « musiques de synchronisation » et aux points de vente pour la musique d’ambiance. Jamendo y déploie 3 players (1 online et 2 hardware).

Les internautes peuvent non seulement l’écouter et la télécharger à volonté, mais aussi rédiger des critiques musicales, recommander leurs albums préférés sur leur blog sous forme d’un widget ou encore les partager sur Facebook et Twitter et même les écouter sur leur mobile via les applications iPhone et Android.

Jamendo, créé en 2004 au Luxembourg, a connu des difficultés financières, une levée de fonds auprès de Mangrove Capital Partners puis une reprise en 2010 par MusicMatic, spécialiste de la diffusion de flux musicaux sur les points de vente et fondateur de Radionomy. La société compte aujourd’hui une quinzaine de personnes au Luxembourg et à Bruxelles. Elle recrute en France, Allemagne et Espagne.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “300 000 morceaux de musique gratuits sur Jamendo !”

  1. Le model economique de jamendo est vraiment interessant et novateur. Je le qualifierais de « B to U » , c est a dire  » bizness to user ».

    Il faudrait tout de meme que le site developpent rapidement une app facebook pour rivaliser avec bandcamp ou reverbnation et attirer plus d’artiste (donc un meilleur catalogue).

    il y a aussi un accord avec deser.com de synchronisation des contenus (tres tres util pour un artiste), mais ca semble mort depuis quelques mois.

    Je souhaite bonne route au site.

  2. Juste un petit détail de sémantique : Les artistes de Jamendo ne renonce pas à leurs droits d’auteurs.
    D’ailleurs chaque téléchargement d’album comporte un rappel de la licence Creatives Commons utilisée, ainsi que de ses conditions. Mais pour l’internaute lambda, ça n’en reste pas moins gratuit, car c’est le choix du libre partage et de la libre diffusion sur internet gratuite que font ces artistes engagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This