ActualitéActualité CloudArts et CulturesTech

4 façons d’exploiter le Big data pour développer son activité

Publicité, e-commerce, gestion des villes, comportement de navigation sur Internet, Big data ceci, Big data cela… Le Big data est partout et à toutes les sauces. Si les quantités de données générées sur la toile semble impressionante, encore faut-il savoir comment les traiter et les utiliser pour les rendre utile à votre entreprise.

[tabs]

[tab title= »1- Adapter votre site »]

[/tab]

[/tabs]

Lorsqu’une entreprise ouvre son site et procède à sa refonte totale, il peut y avoir un décalage important entre les intentions du département marketing en matière de trafic et la réalité de l’audience. Le Big data, grâce à de nombreux outils d’analyse facile à implémenter (quelques lignes HTML le plus souvent) permettent d’obtenir une manne de données importantes et utiles.

Il s’agit bien sûr de données quantitatives, comme le nombre de visites, de visiteurs uniques, les horaires de consultation… mais aussi – et c’est peut-être le plus important – de données qualitatives :

  • pays d’origine des visiteurs : correspondent-ils vraiment à vos clients ?
  • démographie des visiteurs : âge, sexe…
  • système d’exploitation des visiteurs : votre site est-il optimisé ?
  • navigateurs utilisés : le site Web et ses modules sont-ils compatibles ?
  • sources de trafic : quelles parts représentent Google, les réseaux sociaux…
  • consultation mobile : si elles sont importantes, le site est-il responsive ?

 

[tabs]

[tab title= »2- Mesurer la satisfaction client »]

[/tab]

[/tabs]

Utiliser des outils d’analyse des réseaux sociaux offre un double avantage : connaître l’image dont jouit votre entreprise, et mesurer la satisfaction des clients. En écoutant ce qui se dit sur Twitter, Facebook, Instagram… une société se procure de manière quasi-instantanée des retours d’expériences clients, remplaçant les vieux formulaires de satisfaction fastidieux pour les consommateurs et parfois incomplets pour les marketers. Ici, la parole étant libre, ce sont ces derniers qui prennent l’initiative de s’exprimer, évitant ainsi le caractère intrusif d’une publicité incitant les visiteurs « à prendre quelques minutes pour répondre à un questionnaire ». Une société peut donc mieux connaître les envies et les besoins de ses clients pour proposer un service client réactif répondre à des besoins auxquels elle n’avait pas pensé… Ces éléments fidélisent les clients.

[tabs]

[tab title= »3- Adopter une politique de prix plus efficiente »]

[/tab]

[/tabs]

Les internautes – et les consommateurs – laissent une quantité importante de données sur le Web. Lorsqu’ils naviguent chez des e-commerçants par exemple. Il est possible pour une entreprise souhaitant booster ses ventes de solliciter ces données afin de mieux segmenter ses clients, et pratiquer des politiques de prix adaptées en déterminant de façon plus exacte la propension à payer de chaque consommateur. En économie, cela s’appelle la discrimination par les prix.

Au même titre que les transporteurs – compagnies de chemins de fer, compagnies aériennes… – utilisent depuis longue date le yield management (une pratique qui consiste à adapter les prix selon les circonstances et qui débouchent sur une multitude de prix pour un même trajet, ndlr), le Big data peut permettre aux sociétés d’adapter les politiques de prix. Attention cependant à respecter la loi car toutes les pratiques ne sont pas autorisées. La Commission européenne a ainsi mené une enquête en 2013 sur les plateformes de réservation en ligne dans le secteur aérien et dans l’hébergement hôtelier. De plus en plus d’entreprise se positionnent sur le marché de la vente d’entreprise grâce au big data.

[tabs]

[tab title= »4- Optimiser les décisions »]

[/tab]

[/tabs]

Au delà des clients, chaque entreprise génère elle-même des données, parfois même sans le savoir ou s’en rendre compte : commandes, ventes, achats, montants des contrats, gestion des plannings et des volumes horaires, trésorerie… Jusqu’alors cloisonnées, ces données peuvent être complexes à manipuler. Avec les solutions de cloud BI (l’informatique décisonnelle, ndlr), le regroupement en une seule interface facilite la visualisation des tendances. En découle plus de hauteur dans les décisions, et des prédictions plus précises.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This