ActualitéLes levées de fondsParis

500 000 euros pour «Privateaser» plus de bars et restaurants

Privateaser, une start-up spécialisée dans la privatisation de bars et de restaurants, vient de lever 500 000 euros auprès de Kerala Ventures et Yvan Wibaux (fondateur d'Evaneos).

Fondée en 2014, Privateaser développe une plateforme permettant aux internautes de réserver un lieu. L'internaute indique le type d'événement, la date et le nombre de personnes, afin de se voir proposer des offres correspondantes parmi un catalogue de 600 bars, clubs et restaurants disponibles. Avec ce modèle, la société revendique un volume d'affaires de 6 millions d'euros en 2015.

20% des réservations par les professionnels

Si elle s'adresse aux particuliers pour leurs événements personnels (anniversaires, soirées…), elle cible également les entreprises (soirées professionnelles, conférences…). «A l’heure actuelle, 20% des réservations reçues par Privateaser sont des demandes d’entreprises: afterworks, soirées clients, team building, célébrations professionnelles, etc», assure la société dans un communiqué.

Avec ce nouvel investissement, Privateaser veut renforcer son offre à destination des particuliers, et recruter de nouveaux collaborateurs développeurs et des commerciaux pour son offre B2B. Au-delà de son tour d'amorçage, la société indique travailler à un nouveau tour de table en série A dont l'objectif sera de financer l'internationalisation de sa plateforme.

PDG : Nicolas Furlani

Création : 2014

Siège social : Paris

Activité : plateforme de réservation de bars, restaurants…

Financement : 500 000 euros levés en février 2016

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
500 000 euros pour «Privateaser» plus de bars et restaurants
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link