ActualitéBusinessEuropeRetail & eCommerceTransport

7 voitures sur 10 seront vendues en ligne d’ici 2020

Alors que les ventes de voitures en ligne ne représentaient que 600 millions d’euros en 2012, elles devrait s’accélérer à grande vitesse et devrait faire d’internet le principal canal de ventes d’ici 2020. Selon le cabinet Frost and Sullivan, cette progression s’explique par l’inflation des prix de l’immobilier qui pousse les concessionnaires à réduire la taille de leurs points de ventes et de stockage.

Le rajeunissement de l’acheteur automobile est également l’un des enjeux des constructeurs, qui peuvent au travers de campagnes publicitaires mieux adresser une cible plus jeune. L’age moyen de l’acheteur automobile neuve est aujourd’hui de 53 ans.

Reste aux constructeurs automobiles d’appréhender plus vigoureusement ce nouveau canal, qui remet en cause leurs réseaux de distribution.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

8 commentaires

  1. En effet acheter sa voiture en ligne devient logique pour le consommateur qui priorise son temps, son énergie et son argent. Il faut juste trouver le moyen de proposer l’essai de la voiture à domicile et l’on pourra réaliser son achat complètement depuis chez soi. Chez AutoRéduc nous avons par exemple lancé en 2013 la livraison à domicile et les clients adorent ce concept. Nous souhaitons maintenant réaliser des partenariats avec les concessionnaires pour faire essayer la voiture à domicile également.

  2. Possible que ca fonctionne, mais 70% de part de marché en 2020 je n’y crois pas. Une voiture neuve ca reste un investissement important, l’age moyen de l’acheteur de voiture neuve le prouve, et je pense qu’a dépenser plus de 20k€ les gens se déplacent. La concession permet également de comparer les finitions de visu, etc. Elles sont généralement regroupées avec plusieurs concurrents à coté et cela permet de regarder aussi les modèles d’autres marques sans trop de difficulté.

    La solution de l’essai à domicile est viable, mes parents avaient achetés une voiture comme ca, il y a plus de vingts ans l’agent Citroën du village s’était déplacé pour leur faire essayer. Evidemment cela nécessite une adaptation des commerciaux et la voiture d’essai va prendre plus vite du kilométrage. 
    Cela serait aussi une possibilité pour avoir une palette de modèle d’essais plus large (pouvoir essayer le moteur ou la finition visé directement)

  3. frenchweb va falloir équiper les facteurs avec des sacs plus grands

  4. Renault Retail Group (la filiale distribution du constructeur) propose depuis 1.5 an la réservation d’un véhicule neuf et d’une occasion pour 250€. Le reste des formalités (bon de commande, papiers à fournir…) se fait en concession mais c’est une première étape et permet de sécuriser la réservation d’un coup de coeur par ex (notamment en occasion, exemplaire unique).

  5. alcommault vu le niveau de compétences des vendeurs automotive ce ne sera pas une perte

  6. audreyhsr  Très bonne initiative ! Cela ressemble un peu au coupon AutoRéduc à 199 € qui permet au client de réaliser une pré-réservation avant de signer le bon de commande.

  7. frenchweb « On disait il y a 10 ans que les canapés ne se vendraient jamais par internet » dixit Resp ecommerce Conforama conf Argusauto VO

  8. Merci pour ces bons moments sur votre blog. Je suis souvent au poste pour regarder (encore et toujours) ces merveilleux articles que vous partagé. Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !

    <b><a href= »http://www.audelia-voyance.com »>voyance gratuite en ligne</a></b>
    <b><a href= »http://www.gloria-voyance.com »>voyance par mail gratuite</a></b>

7 voitures sur 10 seront vendues en ligne d’ici 2020
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link