A la uneAsieEurope

A Londres, Français et Britanniques bouillonnent pour la Food Tech

A Londres ou à Paris, l'appétit pour la Food Tech ne cesse de grandir. Sur un secteur éclaté entre une multitude de nouveaux services, il s'agit d'abord d'identifier les sociétés qui ne s'inscrivent pas seulement dans la tendance du moment. D'après une récente étude, le secteur, encore naissant, a généré 1,1 milliard d'investissements en 2015, en hausse de 42%. Quelle est la verticale la plus porteuse? Quelle est la différence entre la food tech française et la food tech britannique? Comment doivent réagir les acteurs traditionnels de la distribution?

Pour Eric Archambeau, investisseur dans la Food Tech, «plus qu'ailleurs, l'Europe a une carte à jouer parce qu'elle doit entièrement repenser son système de production et de distribution». A ses côtés, Jon Coker, partner chez MMC Ventures, Thomas Nutt, UK country Manager à The Food Assembly (La Ruche qui dit Oui), Camille Rumani, cofondatrice de VizEat, le AirBnb du repas à domicile avec des convives, Marc Zornes de la start-up Winnow qui lutte contre le gaspillage alimentaire, et le professeur Charles Spence, chercher sur les perceptions de l'agroalimentaire.

A Londres, ils étaient une centaine de Français, principalement, et Britanniques réunis par le réseau French Connect London (créé par notre correspondante Stéphanie Bouchet) pour débattre sur le sujet. Frenchweb a rencontré Kevin Camphuis cofondateur de l’accélérateur parisien ShakeUpFactory, Stephen Leguillon, qui a fondé la start-up des chefs à domicile LaBelleAssiette à Londres avant de dupliquer le modèle à Paris, et Grégoire Frileux, directeur et cofondateur de  la start-up Vinoa qui livre un verre de vin chaque jour à domicile.

VOIR: La conférence Food Tech à l'incubateur Runway East dans la Tech City


 

Lire aussi: Food Tech: quel est le véritable potentiel du secteur en Europe?
 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
A Londres, Français et Britanniques bouillonnent pour la Food Tech
Un an après l’arrivée de Marc Simoncini, Daphni lance un fonds de 90 millions d’euros
FinTech : Kard lève 3 millions d’euros auprès de Founders Future
PropTech : Garantme lève 4 millions d’euros pour être le garant des particuliers et des entreprises
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
Marseille: un data center inauguré dans une ancienne base allemande de sous-marins
Cloud: Renault choisit Google pour mieux exploiter ses données industrielles
Copy link