A la uneFrenchWeb TVInvestissementsLes levées de fonds

[Série A] Beamy lève 8 millions d’euros pour déployer sa solution de SaaS management à l’international

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Pour les entreprises, la transformation digitale est un enjeu majeur qui passe notamment par l’adoption de plateformes SaaS. Dans ce sens, le budget SaaS des entreprises devrait être multiplié par 9 dans les 10 prochaines années et atteindre plusieurs milliers de solutions différentes, selon une étude de KPMG. Mais la multiplication des solutions SaaS au sein des grandes entreprises peut s’avérer problématique quand leur utilisation n’est pas optimisée ou quand elles accentuent les risques de cyberattaques.

Face à ce constat, la startup française Beamy a déployé une solution de SaaS management à destination des grandes entreprises. Afin d’accélérer son développement, elle lève 8 millions d’euros auprès des fonds Aglaé Ventures, ISAI et Evolem, ainsi que les business angels Nicolas Hernandez (360 Learning) et Erwan Keraudy (Cybel Angel). L’entreprise, présente en France et au Royaume-Uni, ambitionne de s’étendre à l’international.

«Il faut accepter que les métiers se digitalisent dans les grandes entreprises»

Fondé en 2017 par Andréa Jacquemin, Beamy a tâtonné avant de trouver un modèle viable. Après avoir manqué de faire faillite et pivoter quatre fois, l’entreprise a finalement trouvé un équilibre et le bon produit. « Aujourd’hui, nous avons enfin de la maturité sur notre offre », assure Andréa Jacquemin. La startup, qui déploie une solution permettant de détecter et maîtriser les solutions SaaS utilisées de manière décentralisée par les métiers, a démontré la valeur ajoutée de son offre en attirant des grands noms tels que LVMH, Décathlon, Orange, Engie ou encore BNP Paribas parmi ses clients.

« Nous travaillons avec les entreprises de plus de 1 000 employés, car elles ont un gros héritage informatique », explique le fondateur et CEO de Beamy. « Désormais, les métiers sont acteurs de la transformation digitale, ce qui n’était pas le cas avant. Dans ces grandes entreprises, il faut accepter que les métiers se digitalisent. Il y a tout un sujet de gouvernance et d’accompagnement ». En effet, la plateforme aide la DSI et le COMEX à contrôler cette digitalisation parallèle et à renforcer l’autonomie technologique des métiers, tout en préservant la gouvernance d’entreprise.

« En tant qu’investisseurs, nous connaissons bien le modèle SaaS et les bénéfices d’usage que peuvent en tirer les utilisateurs et les directions métier », explique Jean-David Chamboredon d’ISAI. « Pour les grandes entreprises, maîtriser ce déploiement, souvent « shadow », représente un véritable défi. La vision des fondateurs de Beamy à savoir recenser, rationaliser, unifier et permettre la sécurisation de cette « B2B SaaS stack » au sein des organisations nous a rapidement convaincus. Les excellents retours clients que nous avons pu collecter montrent que Beamy est en train de s’affirmer comme la plateforme de référence en la matière ». Beamy ambitionne désormais de recruter plus de quarante talents dans les 12 prochains mois et de renforcer sa technologie de détection.

Retrouvez l’interview complète d’Andréa Jacquemin, CEO et fondateur de Beamy : 

Vous pouvez retrouver FrenchWeb Business du lundi au vendredi en podcast sur Apple PodcastSpotify, Deezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

Bouton retour en haut de la page