ActualitéBourseBusinessEuropeFinTechInvestissements

Accueil mitigé pour la FinTech Funding Circle lors de son introduction à la Bourse de Londres

Introduction en Bourse mitigée pour Funding Circle, la FinTech britannique pionnière du financement participatif dédié aux PME. L’entreprise a fait son entrée sur le London Stock Echange ce vendredi avec un prix de 440 pence par action, soit le bas de la fourchette située entre 420 et 530 pence.

Funding Circle est tout de même parvenu à lever 300 millions de livres (environ 337,5 millions d’euros) pour une valorisation à 1,5 milliard de livres, soit près de 1,7 milliard d’euros.

5 milliards de livres prêtés en 8 ans

Depuis sa création en 2010, Funding Circle revendique plus de 50 000 entreprises financées pour un montant total de 5 milliards de livres via 80 000 investisseurs, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne et aux Pays-Bas. Mais son chiffre d’affaires reste modeste, à 94,5 millions de livres en 2017, même s’il a doublé par rapport à 2016. La FinTech a également enregistré une perte de 35,3 millions de livres l’an dernier. Ces résultats expliquent en partie sa performance en demi-teinte. À cela s’ajoute également le contexte économique incertain dans le pays, sur fond de Brexit.

Funding Circle réalise tout de même de belles performances. À titre de comparaison, le français Lendix revendique un peu plus de 219 millions d’euros de prêts pour 488 projets financés en France, Italie et Espagne depuis sa création en 2014.

La dernière levée de fonds de Funding Circle remonte à janvier 2017 pour un montant de 100 millions de dollars. Accel Partners, Index Ventures, Ribbit Capital ou encore Rocket Internet faisaient partie des investisseurs.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Accueil mitigé pour la FinTech Funding Circle lors de son introduction à la Bourse de Londres
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde
eCommerce : comment Alltricks est devenu le champion français du vélo
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis