ActualitéBusinessEuropeFinTechTech

Funding Circle boucle un nouveau tour de table de 100 millions de dollars

  • Au total, cette opération porte aux alentours de 375 millions de dollars le montant total levé par la plateforme de prêt en peer-to-peer depuis sa création.
  • Depuis sa création, la plateforme a permis de financer plus de 2,5 milliards de livres Sterling de prêts à plus de 25 000 entreprises dans le monde entier.
  • Ce nouvel investissement doit permettre à Funding Circle de poursuivre la construction de sa plateforme et de ses algorithmes.

Le montant

Funding Circle, la plateforme londonienne de prêt en peer-to-peer, a levé 100 millions de dollars auprès d’Accel Partners. Baillie Gifford, DST Global, Index Ventures, Ribbit Capital, Rocket Internet, Sands Capital Ventures, Temasek Holdings et Union Square Ventures ont également participé à l’opération. Il y a quelques jours, le gouvernement britannique, via la Banque d’affaires britannique, a également prêté 40 millions de dollars à la société pour soutenir les petites entreprises.

En avril 2015, Funding Circle avait déjà levé 150 millions de dollars pour atteindre une valorisation de 1 milliard de dollars. Selon Samir Desai, co-fondateur et CEO de Funding Circle, la valorisation de la société serait «légèrement plus élevée» après ce nouveau tour de table, sans pour autant en divulguer le montant précis.

Au total, l’entreprise a levé environ 375 millions de dollars depuis sa création.

Le marché

Fondée en 2010 par Samir Desai, Andrew Mullinger et James Meekings, Funding Circle a développé une place de marché qui connecte les entreprises qui recherchent un crédit avec des bailleurs.

Depuis sa création, la plateforme a permis de financer plus de 2,5 milliards de livres Sterling de prêts à plus de 25 000 entreprises dans le monde entier. Près de la moitié des sommes prêtées l’ont été sur la seule année 2016 (1,1 milliard). Au total, 50 000 emplois ont vu le jour grâce à ces prêts, selon Funding Circle.

Actuellement, la start-up anglaise revendique plus de 60 000 investisseurs individuels accrédités sur sa plateforme. Parmi ces derniers, on retrouve des particuliers, des institutions financières, comme la Banque européenne d’investissement, ou encore des gouvernements locaux et nationaux.

Les objectifs de la Start-up 

Ce nouvel investissement doit permettre à Funding Circle de poursuivre la construction de sa plateforme et de ses algorithmes. Le but est de «la rendre plus robuste», affirme Samir Desai.

La société va également accélérer son développement sur ses propres marchés, principalement au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas, avant de s’étendre davantage à l’international. Pour l’heure, Funding Circle ne souhaite pas être cotée mais envisage de s’introduire en Bourse à plus long terme. «Nous avons toujours dit que nous aimerions que Funding Circle soit une entreprise cotée», a rappelé Samir Desai.

Fondateurs : Samir Desai, Andrew Mullinger et James Meekings

Lancement : 2010

Siège social : Londres

Activité : plateforme de prêt en peer-to-peer

Financement : 100 millions de dollars en janvier 2017

Lire aussi : Funding Circle lève 110 millions de livres, le secteur des FinTech anglaises dynamisé

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Funding Circle boucle un nouveau tour de table de 100 millions de dollars
Blockchain: Jack Dorsey met son premier tweet aux enchères sous forme de NFT
Pour son entrée en Bourse, Deliveroo reversera 18,6 millions d’euros à ses livreurs
Retail : où en sont la France et l’Europe face à la puissance d’Amazon?
Google va répercuter la taxe Gafa sur les tarifs de ses publicités en France et en Espagne
Covid-19: comment la crise a boosté les applications pour rester en contact avec les seniors
Ciblage publicitaire: pourquoi le projet de Google inquiète les éditeurs européens?