ActualitéBusinessEuropeFinTech

Funding Circle veut lever 300 millions de livres à la Bourse de Londres

Londres, 3 sept 2018 (AFP)

La société britannique de prêts aux PME en ligne Funding Circle, pionnière de ce secteur en plein essor, a annoncé lundi son intention de s’introduire à Londres pour une valorisation potentielle de 2 milliards de livres. Ce projet illustre l’émergence depuis plusieurs années des acteurs de la finance alternative qui profitent d’une réglementation plus souple et viennent concurrencer les banques traditionnelles, en particulier sur le marché du crédit aux entreprises ou aux particuliers.

Funding Circle a été créée en 2010 avant de devenir rapidement une « licorne », terme qui désigne les start-up non cotées et valorisées au moins un milliard de dollars. La société vise encore plus haut avec ce projet d’introduction en Bourse dévoilée dans un communiqué, au travers duquel elle compte lever 300 millions de livres d’argent frais, pour une valorisation qui atteindrait 2 milliards de livres.

Une perte de 35,3 millions de livres l’an dernier

L’opération permettra à l’homme d’affaires danois Anders Holch Polvsen, dont la société d’investissement est surtout dédiée au secteur de la mode, de prendre une participation de 10% au capital. Présente au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Allemagne et aux Pays-Bas, Funding Circle est spécialisée dans les prêts en ligne aux PME, via sa plateforme qui met en relation les investisseurs (banques, gérants d’actifs, assureurs, institutions publiques ou particuliers) et les entreprises en quête de fonds. Depuis sa création, elle a permis des prêts à hauteur de 5 milliards de livres au total pour 50 000 PME et en provenance de 80 000 investisseurs.

Signe de son développement accéléré, elle a enregistré 1 milliard de livres de prêts pour le seul premier trimestre de 2018. Son chiffre d’affaires reste modeste à 94,5 millions de livres en 2017, même s’il a doublé par rapport à 2016. La société a toutefois enregistré une perte de 35,3 millions de livres l’an dernier, reflétant le bond de ses dépenses opérationnelles. « Notre mission est de bâtir un monde financier meilleur », avance Samir Desai, directeur général et co-fondateur de la société, cité dans le communiqué.

« L’annonce d’aujourd’hui marque le début d’une nouvelle étape« , ajoute-t-il, précisant « avoir travaillé dur depuis huit ans pour mettre sur pied une plateforme qui est numéro un sur chacun de ses marchés« . La société entend utiliser les fonds levés lors de l’introduction en Bourse pour renforcer son assise financière. Elle estime qu’il était temps pour elle de se lancer sur le marché boursier afin d’améliorer la visibilité de la marque, de gagner en transparence et de faciliter d’éventuelles augmentation au capital.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This