ActualitéBusinessTourisme

Airbnb assigne la mairie de New York pour abus de pouvoir

New York, 24 août 2018 (AFP)

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La plateforme de logements Airbnb a contre-attaqué vendredi dans sa bataille contre la mairie de New York, l’assignant en justice pour « abus de pouvoir » après l’adoption d’un arrêté l’obligeant à lui communiquer la liste de ses hôtes. L’arrêté municipal du 6 août contraint le géant de l’économie collaborative et les autres sites d’hébergement de courte durée à communiquer à la mairie la liste des transactions effectuées pour des logements à New York, une des capitales mondiales du tourisme.

La bataille new-yorkaise illustre les litiges entre Airbnb et d’autres grandes villes de la planète, qui l’accusent de contribuer à la crise du logement en incitant les propriétaires à louer à des visiteurs de passage plutôt qu’à ses résidents permanents.

Airbnb accuse la municipalité de faire le jeu du lobby hôtelier

L’arrêté new-yorkais doit permettre à la mairie d’appliquer plus efficacement les textes de l’Etat de New York, qui interdisent de louer un logement pour moins de 30 jours sauf si l’hôte est présent. Mais Airbnb, qui accuse la municipalité de faire le jeu du lobby hôtelier, estime que l’arrêté viole la Constitution en réclamant des données privées fournies par ses utilisateurs et qu’elle s’est engagée à ne pas diffuser.

Si l’arrêté n’est pas censé prendre effet avant le 2 février 2019, Airbnb affirme qu’il lui faudrait dès maintenant solliciter le consentement des « dizaines de milliers d’hôtes » new-yorkais et adopter « un système de collecte et de confirmation » de ces données pour les rapports mensuels réclamés par la mairie. La plateforme, qui demande à la justice d’interdire l’application de l’arrêté, dénonce aussi « une mesure sans précédent » dans son ampleur et sa fréquence, qui ne prévoit aucun moyen pour empêcher la dissémination de ces données privées.

New York va « défendre » son arrêté

L’un des responsables de la ville, Christian Klossner, a immédiatement réagi en assurant que New York allait « défendre son arrêté« , qui « fournit à la ville les données critiques dont elle a besoin pour maintenir son parc de logements, garantir la sécurité des touristes et des habitants« . Une élue municipale a elle aussi dénoncé l’assignation d’Airbnb, soulignant que plus du quart de ses annonces émanaient de professionnels et que près des trois quarts portaient sur des logements entiers, loin de l’idée d’une « économie de partage » qui aiderait des foyers modestes à boucler les fins de mois.

Bouton retour en haut de la page
Airbnb assigne la mairie de New York pour abus de pouvoir
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media