ActualitéAmérique du nordBusinessDistributionServices

Airbnb est en passe de devenir la deuxième start-up la mieux valorisée aux États-Unis

Airbnb serait sur le point de boucler un nouveau tour de table pour atteindre une valorisation de 30 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier, citées par le New York Times. Pour l’heure, le montant et les investisseurs de cette opération n’ont pas été divulgués par la start-up californienne. 

Si cette nouvelle transaction venait à se concrétiser, cela permettrait à la plateforme de location de logements de particuliers de devenir la deuxième start-up la mieux valorisée outre-Atlantique. Elle se situerait alors derrière Uber, désormais valorisée à 62,5 milliards de dollars, selon une liste établie par CB Insights. En l’espace de deux ans, Airbnb aurait alors triplé sa valorisation.

2,6 milliards de dollars levés depuis 2015

Fondée en 2008 par Brian Chesky, Nathan Blecharczyk et Joe Gebbia, Airbnb revendique plus de 2 millions de logements dans 34 000 villes à travers le monde, réparties dans 191 pays. Basée à San Francisco, la start-up multiplie les opérations pour renforcer son positionnement sur le marché des services aux voyageurs. L’an passé, la plateforme a levé 1,6 milliard de dollars. Dans la lignée de ces investissements, Airbnb a bouclé un nouveau tour de table, mené par JP Morgan Chase & Co., ce mois-ci. La plateforme a ainsi levé 1 milliard de dollars sous la forme d’un financement par la dette, à l’image d’Uber.

Avec ce nouvel investissement, Airbnb prévoit d’utiliser les fonds récoltés pour «alimenter ses plans de croissance et son expansion internationale», selon le New York Times. L’an dernier, la plateforme a notamment posé ses valises à Cuba pour la première fois. Cependant, c’est dans la ville où elle est née que la start-up californienne mène actuellement une bataille, qui pourrait lui coûter très cher d'un point de vue juridique. Airbnb a en effet entamé une procédure contre la ville de San Francisco pour faire invalider une loi obligeant les loueurs à se déclarer auprès de la mairie et à s’acquitter d’un forfait de 50 dollars.

Lire aussi : Airbnb attaque en justice la ville de San Francisco

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This