A la uneActualitéEurope

Airbnb propose une nuit dans les bras de 35 requins

Opération réussie pour Airbnb et l'Aquarium de Paris qui ont noué un partenariat le temps d'une nuit… insolite. La plateforme de locations de logement entre particuliers sponsorise un jeu concours organisé avec le centre aquatique pour faire gagner une nuit, avec vue à 360°, sur une colonie de 35 requins «colocataires». Le tout depuis une nacelle de verre transparente plongée dans l'immense bassin de l'Aquarium. 

Postée sur la plateforme, l'annonce fait le buzz sur le Web: «Que diriez-vous de passer une nuit dans un aquarium de 3 millions de litres d’eau, 10 mètres de profondeur et 35 requins?». Pour être choisi parmi les trois gagnants, l'Aquarium de Paris fera son casting: «Écrivez-nous et dites-nous ce qui fait de vous le candidat idéal. Précisez également où vous habitez, et faites-nous parvenir votre candidature avant le 3/04/2016». Seules conditions, avoir 18 ans et «être en mesure de descendre dans la chambre et d’en sortir via une échelle». Airbnb et l'Aquarium feront gagner des entrées gratuites pour les autres participants.

Le site Américain n'en est pas à sa première opération insolite. Il a déjà noué de nombreux partenariats avec des châteaux pour proposer des expériences exceptionnelles à sa communauté. Moins glamour, mais dans la même stratégie de visibilité, un partenariat avait été noué avec la SNCF pour faire gagner des billets de train. Une idée, qui, en France, avait tourné court. Les requins de l'Aquarium de Paris ont, eux, saisi l'occasion.

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Airbnb propose une nuit dans les bras de 35 requins
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link