ActualitéAsieLes bonnes adressesStart Me Up

Airbus part chasser les start-up en Inde avec le Numa

Airbus a innauguré un nouvel accélérateur de start-up à Bangalore, en Inde. Après Toulouse et Hambourg, il s'agit de son son troisième «BizLab» dont l'objectf est de dénicher et d'accompagner des entreprises qui innovent en développant des produits ou des solutions dans le secteur aéronautique et spatial.

Partenariat avec le Numa

Les projets retenus seront sélectionnés par Yann Barbaux, le directeur de l'innovation d'Airbus, et Bruno Gutierres, à la tête d'Airbus BizLab, et bénéficieront d'un accompagnement d'une durée de six mois au cours desquels les start-up pourront accéder à des mentors et des experts dans diverses compétences (technologie, juridque, finance…).

Pour cette nouvelle structure, Airbus partagera ses locaux avec le Numa. «Ces deux pôles créeront de fortes synergies entre leurs accélérateurs, depuis la sélection des start-ups jusqu'à la tenue d’événements spécifiques afin de tirer profit de leurs écosystèmes respectifs (mentors, experts, investisseurs)», précise Airbus dans son communiqué. Le Numa s'était déjà installé sur le marché indien avec l'ouverture d'une structure à Bangalore, en partenariat avec un espace de coworking local, en juillet.

L'Inde est un marché important pour l'avionneur européen. Le constructeur a notamment signé cet été un contrat record de plus de 26 milliards de dollars avec la compagnie à bas coût IndiGo. Selon ses estimations, les compagnies aériennes du pays auront besoin de près de 1 300 avions d'ici à 2032.

Troisième accélérateur

«L'Inde est une région stratégique pour Airbus et nous sommes décidés à renforcer notre présence dans ce pays», déclare Kiran Rao, vice-président exécutif de la strategy et du marketing chez Airbus. «Avec l’Airbus BizLab de Bangalore, nous élargissons nos horizons et souhaitons promouvoir l'essor d'un entrepreneuriat aéronautique en Inde», déclare Bruno Gutierres.

Le groupe aéronautique européen avait ouvert son premier accélérateur à Toulouse, au siège du groupe, en mars 2015. Le second avait vu le jour en septembre à Hambourg. Dans tous les cas, l'objectif est de dénicher des idées qui peuvent devenir des produits et services commerciaux. Outre son programme «BizLab», Airbus s'était également rapproché des start-up en devenant partenaire d'Orange Fab, l'accélérateur californien de l'opérateur télécom.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Airbus part chasser les start-up en Inde avec le Numa
Le premier moteur de recherche coréen rachète Wattpad pour 600 millions de dollars
[Evénement Virtuel] Premier congrès digital dédié à l’impact du télétravail et à ses nouveaux enjeux
Jeux vidéo: pourquoi l’UE condamne-t-elle Steam et cinq éditeurs à une amende de 7,8 millions d’euros?
États-Unis: les cyberattaques par rançongiciels vont croître en 2021
[Webinar] Les 5 clés pour une gestion de portefeuille efficace en 2021
Sis ID
FinTech: le Lyonnais Sis ID lève 5 millions d’euros pour lutter contre la fraude aux virements bancaires