A la uneActualitéAsieChineRetail & eCommerce

Alibaba officialise sa présence en France

Le bureau parisien du géant Alibaba se précise. Le groupe a officialisé la nomination de Sébastien Badault en tant que nouveau directeur général. Tout comme son homologue allemand, Terry von Bibra, qui vient également d'être nommé, il reportera à Michael Evans, le président du Groupe Alibaba. Sébastien Badault a successivement dirigé les directions commerciales et marketing au sein des deux géants américains Google et Amazon. 

Au-delà de ces nominations, Alibaba a effectué depuis deux ans un travail en profondeur pour se rapprocher du monde politique français. Tout en déployant son réseau d'influence, il mettait alors en place sa stratégie commerciale en France. 

Un «soft power» maîtrisé

Des liens étroits se sont d'abord tissés progressivement avec le quai d'Orsay et le ministre Laurent Fabius. Début 2014, Jack Ma venait rencontrer la diplomatie française et des grands patrons à l'occasion d'une rencontre de la France China Foundation. Quelques mois plus tard, le ministre des Affaires étrangères avait même visité les locaux d’Alibaba lors de sa visite en Chine. Un premier partenariat avait alors été noué à la suite d'une longue rencontre avec le fondateur Jack Ma. L’idée était alors de favoriser la visibilité des produits «made in France» sur les différents sites du groupe qui revendique 367 millions d'acheteurs actifs. 

En parallèle de cette diplomatie d'intérêts, Alibaba a également actionné ces derniers mois de nouveaux leviers commerciaux avec les grands magasins de l'Occident. C'est le cas par exemple des Galeries Lafayette avec lesquelles l'e-commerçant a signé un accord pour permettre aux clients chinois de faire leurs achats directement sur l'application Alipay qu'il détient, comme le précisait la presse spécialisée.

Alibaba, dont le bénéfice trimestriel a été multiplié par plus de sept sur an, cherche aussi à convaincre les marques françaises d'être présentes sur sa marketplace. Pour se rapprocher de la culture occidentale et des codes européens, Alibaba a récemment lancé le site «Alibaba Defined» destiné à mieux faire comprendre la marque auprès des acteurs internationaux.

Alibaba, les données clés:



 

 

Bouton retour en haut de la page
Alibaba officialise sa présence en France
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Série A] Retail: Hardloop lève 3 millions d’euros pour s’imposer auprès des sportifs en Europe
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé