ActualitéAsieDistributionInvestissements

Alibaba riposte face à Tencent dans le commerce O2O avec Koubei

La bataille s'intensifie en Asie dans le commerce O2O (online to offline, ndlr). Alibaba et Ant Financial, une entreprise spécialisée dans les paiements en ligne, vont investir chacun 3 milliards de yuans chinois (environ 483,3 millions de dollars) dans Koubei, une plateforme dont l'objectif est de connecter les commerçants physiques avec les consommateurs en ligne. Les deux groupes détiendront chacun 50% des parts de la joint venture et Taodiandian, la plateforme de food delivery d'Alibaba, sera intégrée à cette nouvelle structure.

Tencent a pris les devants

Dans un premier temps, Koubei se focalisa sur les produits alimentaires et les boissons. Le service devrait ensuite s'étendre à un plus vaste ensemble de marchands afin d'élargir la gamme d'offres disponibles. Les commerçants pourront par exemple utiliser Koubei pour proposer le paiement mobile ou encore lancer des campagnes de promotions.

«Avec le leadership d'Alibaba dans le commerce mobile et le cloud computing, ainsi que les performances d'Ant Financial dans le paiement mobile, le crédit à la consommation et les micro-prêts, Koubei est bien positionné pour collaborer avec les commerçants locaux qui cherchent à fournir des services innovants aux consommateurs», déclarent les deux entreprises dans un communiqué.

Il faut dire qu'Alibaba ne souhaitait pas perdre de temps à l'heure où la concurrence s'accélère, notamment du côté de Tencent, son grand rival, qui a déjà pris de l'avance sur le créneau O2O. Ce groupe chinois, qui a récemment atteint les 200 milliards de dollars de valorisation, a investi l'an passé dans Dianping, une plateforme dont le concept est plus ou moins proche de «Yelp». Et en janvier, il injectait 350 millions de dollars dans Ele.me, un service de food delivery. Tencent édite également la très populaire application de messagerie instantanée WeChat (plus de 500 millions d'utilisateurs) qui s'est fortement développée dans le commerce, en proposant par exemple l'achat de billets d'avion ou des commandes de repas.

Réservation de taxis

Tencent et Alibaba se sont déjà affrontés dans le passé dans les services O2O, en particulier sur le marché de la réservation de taxis. Tencent avait investi dans Didi Dache, dans le cadre d'un tour de table de 700 millions de dollars en décembre 2014, alors qu'Alibaba détient des parts dans le rival Kuaidi Dache. En février, Reuters rapportait cependant que les deux entreprises pourraient fusionner sur la base d'une valorisation à 6 milliards de dollars.

En France, de nombreuses entreprises se positionnent sur le segment des services O2O. Initialement fondée comme un «Foursquare français», l'application Plyce s'est rapidement repositionnée sur les promotions géolocalisées des magasins physiques. Un autre acteur de poids, vente-privee, occupe également le terrain avec son application de mobile-to-store LePass.

[tabs]

[tab title= »En savoir plus »]

A lire également :

[/tab]

[/tabs]

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This