ActualitéBusinessDistributionEuropeTech

Allure Systems, 3 millions d’euros pour créer des visuels mode sans mannequin

Le montant

La start-up Allure Systems, qui développe une technologie de traitement photographique pour les e-commerçants, a bouclé un tour de table de 3 millions d’euros auprès des fonds CapHorn Invest et Calao Finance. Dans le même temps, l’entreprise accueille Fanny Forgeau, ex-COO de Linkfluence, pour diriger sa division européenne.

Le marché

Fondée en 2015 par Gabrielle Chou et Jérémy Chamoux, Allure Systems a mis au point une technologie de visualisation qui permet d’obtenir des photos à partir d’une image d’un vêtement. Concrètement, le logiciel de la société est capable d’habiller un mannequin virtuel en ayant l’opportunité de choisir la coiffure, le maquillage, les angles de vue, la pose, le décor ou encore le type de modèle.

Allure Systems estime que sa technologie permet de générer une économie de 40% des coûts de production des visuels. Une aubaine pour les retailers en ligne, qui jusqu’alors devaient faire appel à un photographe, des modèles, des coiffeurs et des maquilleurs à chaque nouvelle collection. Outre le gain économique, la start-up assure qu’elle peut réaliser ce «shooting virtuel», de la réception du vêtement par l’e-commerçant à sa visibilité par le consommateur final, en moins de 10 heures. En France, Allure Systems a déjà travaillé pour La Redoute et Showroomprivé.

Les objectifs

Ce financement doit permettre à Allure Systems de consolider sa technologie et d’accélérer sa croissance sur le marché du e-commerce et de la mode. En parallèle, la jeune pousse, initialement basée à Shanghai, décide de relocaliser son siège social en France, notamment pour accueillir toute son activité R&D. Cette dernière sera dirigée par Jérémy Chamoux, co-fondateur de la société.

«Deux raisons à cette installation en France : il s’agit d’abord pour Allure Systems de se rapprocher de ses clients européens. D’autre part, le président Macron a envoyé un signal fort à destination des start-up et de l’innovation en France. Ce nouvel élan qui s’amorce ne peut qu’encourager des structures comme la nôtre à réinvestir dans l’Hexagone et à miser le vivier de talents qui s’y trouve», explique Gabrielle Chou, co-fondatrice et CEO d’Allure Systems, qui s’occupera du développement des marchés asiatiques et américains. Pour accompagner le développement de l’entreprise, son effectif sera porté à une cinquantaine de collaborateurs d’ici la fin de l’année.

Allure Systems : les données clés

Fondateurs : Gabrielle Chou et Jérémy Chamoux
Création : 2015
Siège social : Paris
Activité : technologie de traitement photographique pour les e-commerçants
Financement : 3 millions d’euros en septembre 2017

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This