ActualitéManagement

Amazon va construire un nouveau siège social futuriste à Seattle

6000 mètres carrés de bureaux sur 37 étages, 3 bulles de verre géantes aux allures de serre : coup d’oeil sur le futur siège social d’Amazon. 

Le géant Amazon projette de construire un nouveau siège social à Seattle. D’après les plans, révélés cette semaine, il s’agira d’un complexe très futuriste, composé de trois sphères imbriquées semblables à des serres.

Ces dômes de verre géants, qui doivent obtenir l’autorisation de la ville de Seattle, mettront environ 6 ans à être érigés. Ils seront composés de salles de repos et de réunion, et, dans un esprit écolo, Amazon prévoit de consacrer plusieurs espaces aux arbres et autres «zones botaniques». Le complexe comportera également un gratte-ciel de 37 étages, prévu pour accueillir 6000 mètres carrés de bureaux.

D’après Amazon, ces espaces verts innovants devraient avoir des conséquences positives sur le travail et le bien-être des employés. Un côté écolo qui semble être un clin d’oeil au nom de l’entreprise…

Ce projet intervient peu après celui d’Apple. Fin 2011, la firme avait, en effet, annoncé son projet d’un campus futuriste aux allures de vaisseau spatial, non loin de Cupertino. Prévoyant des panneaux solaires et de nombreux arbres, ce campus devrait être validé au mois de juin.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. 6000m² de bureaux sur 37 étages = 162.1m² par étage. Soit grosso modo 16 employés par étage.

    Ca va faire de petits open spaces si vos chiffres sont exacts :-)

Bouton retour en haut de la page
Amazon va construire un nouveau siège social futuriste à Seattle
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?