ActualitéAmérique du nordBusinessRetail & eCommerce

Amazon va distribuer un catalogue papier de jouets pour les fêtes de fin d’année

Amazon poursuit son offensive dans le retail traditionnel. Le géant américain du commerce en ligne veut en effet reprendre le filon de Toys ‘R’ Us, la chaîne américaine de magasins de jouets qui n’a pas survécu à la concurrence engendrée par le numérique, en préparant un catalogue de jouets pour les fêtes de fin d’année, selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg. Celui-ci sera envoyé par la poste à des millions de foyers américains, qui sont autant de clients potentiels pour Amazon, et distribué dans les magasins Whole Foods Market, la chaîne de supermarchés bio rachetée l’an passé par la firme de Seattle pour 13,7 milliards de dollars.

Avec cette initiative, Amazon effectue une nouvelle percée dans le commerce physique. Bloomberg rapporte également que le groupe dirigé par Jeff Bezos a envisagé d’acquérir des emplacements occupés par les magasins Toys ‘R’ Us pour développer son réseau de boutiques physiques. L’an passé, la chaîne américaine de magasins de jouets a généré 6,5 milliards de dollars de ventes aux États-Unis, une manne financière que veut s’octroyer Amazon avec ce catalogue distribué au moment où les enfants envoient leur liste de cadeaux au Père Noël.

Amazon, partenaire devenu poison de Toys ‘R’ Us

En préparant ce catalogue de jouets, Amazon porte l’ultime coup de grâce à Toys ‘R’ Us. Placé en faillite aux États-Unis, le leader mondial du jouet, qui compte 1 600 magasins dans le monde et 64 000 collaborateurs, a commis une erreur fatale en faisant un pacte avec le diable. En effet, en août 2000, les deux groupes américains avaient signé un accord, s’étalant sur dix ans, pour faire de Toys ‘R’ Us le fournisseur officiel de jouets d’Amazon.

Largement à l’avantage du géant américain du commerce en ligne, ce partenariat a contraint Toys ‘R’ Us à abandonner son site Internet et à verser 50 millions de dollars par an à Amazon. Cerise sur le gâteau, la chaîne américaine de magasins de jouets devait également verser un pourcentage sur ses ventes. Pendant que Toys ‘R’ Us abandonnait son autonomie, Amazon en a profité pour acquérir une expertise du secteur. Sentant que le vent a (mal) tourné, Toys ‘R’ Us a fini par attaquer Amazon en justice en 2004, ce qui s’est soldé par la rupture du contrat et un versement de 51 millions de dollars de la part d’Amazon à la chaîne américaine de magasins de jouets pour mettre fin aux poursuites. En 2006, Toys ‘R’ Us a relancé son propre site e-commerce, mais il était déjà trop tard. Amazon avait dix ans d’avance.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This