Data Room

[Application] Après Wall Of Sound, NuageProduction lance Wall Of Video

Fondée en 2008, la société française NuageProduction™ est spécialisée dans le conseil stratégique en mobilité et le développement de solutions mobiles multi plateformes (iOS, Android, BlackBerry, Windows phone).

Elle est l’éditrice de Wall Of Sound, une application pour iPod, iPhone et iPad donnant accès à 20 millions de titres de l’iTunes Store, à la possibilité d’en écouter les extraits et de les acheter via la plateforme d’Apple mais propose également une approche très visuelle de sa propre bibliothèque musicale.

NuageProduction™ a mis en ligne depuis hier Wall Of Video, sorte de version vidéo de Wall Of Sound. Des millions de films, sériesTV, films de concert et autres documentaires y sont présentés dans la même interface visuelle et là encore, issus directement du catalogue d’iTunes.

Seule différence : Apple n’a pas autorisé la société à reprendre les bandes-annonces comme elle le faisait avec les extraits audio. Un problème de droits que NuageProduction™ a résolu en puisant dans le vivier de teasers disponibles via YouTube.

Chaque contenu peut être loué ou acheté via iTunes. Comme pour la musique, sur chaque achat initié, l’éditeur touche une commission comprise entre 2.5% et 3%, très loin des 30% qu’Apple ponctionne dans l’autre sens aux producteurs de contenus !

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Application] Après Wall Of Sound, NuageProduction lance Wall Of Video
[Livre Blanc] Dématérialisation RH et organisations multi-sites : quelles synergies ?

[Livre Blanc] Le guide du Manager pour gagner en résilience en période de crise
[Livre Blanc] Etudes en ligne automatisées pour transformer vos data en business
[Livre Blanc] Comment réussir son cahier des charges pour la refonte de sa plateforme web ?
[Livre Blanc] Comment se lancer dans un projet de signature électronique
[Livre Blanc] Focus sur les meilleurs outils pour motiver ses commerciaux